Publicité

L'Olympique de Marseille met le stade Vélodrome à disposition pour la campagne de vaccination

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'Olympique de Marseille met le stade Vélodrome à disposition pour la campagne de vaccination
Le stade Vélodrome à Marseille compte 67 394 places. © Unsplash
Publicité

"L’Olympique de Marseille soutient la campagne de vaccination anti Covid-19 et propose de mettre le stade Orange Vélodrome à disposition de tous les Marseillais." Dans un communiqué, publié mercredi 6 janvier, l'OM a fait part de sa volonté de laisser le stade Vélodrome à disposition de l'Agence régionale de santé (ARS) dans le cadre de la campagne de vaccination.

"Les caractéristiques du stade permettent en effet d’accueillir la logistique nécessaire et d’aménager plusieurs environnements différents, de la consultation pré-vaccinale aux séances de vaccination, tout en garantissant la sécurité des vaccins et de la vaccination", écrit le club marseillais. Lequel a également un argument de poids pour en faire un centre de vaccination : sa capacité. Avec 67 394 places, le Vélodrome est le deuxième plus grand stade de l'Hexagone, derrière le Stade de France. Un espace qui pourrait "favoriser une prise en charge massive de la population marseillaise lorsque cela sera possible".

À lire aussi — L'Union européenne autorise le vaccin de Moderna contre le Covid-19

"Puisqu’il est malheureusement toujours impossible de recevoir nos supporters au stade, le mettre à la disposition de l’ARS nous a semblé une évidence et tous les collaborateurs du club sont prêts à s’engager pour faciliter cette campagne de vaccination", a indiqué Abdou Sbihi, le directeur technique médical du club. Reste à savoir si l'ARS répondra favorablement à cette proposition. À l'issue du conseil des ministres ce mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé que « 100 centres de vaccination (seraient) ouverts en France cette semaine, 300 la semaine prochaine. »

À lire aussi — Le rythme de vaccination va rejoindre celui des autres pays "dans les prochains jours", promet Olivier Véran

Découvrir plus d'articles sur :