Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'Oréal est une des entreprises qui versent le plus d'argent aux actionnaires dans le monde malgré la crise

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'Oréal est une des entreprises qui versent le plus d'argent aux actionnaires dans le monde malgré la crise
Des produits de maquillage de l'entreprise L'Oréal. © xaviandrew/Pixabay

Crise oblige, de nombreuses entreprises ont dû revoir leur politique en matière de dividendes cette année. Au deuxième trimestre, les versements aux actionnaires se sont effondrés de 55,4% en France, par rapport à la même période de 2019. Au troisième trimestre 2020, les dividendes ont encore diminué, bien que dans une moindre mesure. Ils ont baissé de 24,8%, selon le dernier rapport de Janus Henderson, dévoilé le 23 novembre, pour tomber à 12,5 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros), contre 16,6 milliards un an auparavant.

Au niveau mondial, les dividendes ont reculé de 14,3% de juillet à septembre, après une chute de 22% au deuxième trimestre de l'année, la plus importante enregistrée depuis le lancement de l'indice en 2009 par Janus Henderson. "Un tiers des sociétés ont réduit ou annulé leurs distributions" au cours du dernier trimestre, précise le gestionnaire d'actifs britannique. Mais toutes n'ont pas suivi cette voie. C'est notamment le cas de L'Oréal, qui est l'entreprise française ayant versé le plus d'argent à ses actionnaires sur la période.

Renoncement aux aides de l'Etat, pas aux dividendes

Le groupe de cosmétiques se classe 15e au niveau mondial, derrière des multinationales chinoises (China Construction Bank, China Mobile...), américaines (Apple, Microsoft, ExxonMobil, JPMorgan Chase...) et russes (Gazprom, Lukoil...). Le conseil d'administration de L'Oréal a pourtant décidé de "renoncer à la hausse prévue de 10,4% du dividende" cette année, pour le maintenir à 3,85 euros par action, précisait-il en mai dans un communiqué. Le paiement de ce montant est intervenu au début du deuxième trimestre, le 7 juillet.

L'Oréal a renoncé au soutien de l'Etat au printemps pour faire face à la chute de l'activité en raison du confinement, ce qui lui a permis de conserver toute liberté d'action en matière de dividendes. Le groupe avait alors indiqué souhaiter ne pas "peser sur les comptes publics, afin que l'Etat puisse venir en priorité en aide aux entreprises qui en ont le plus besoin".

L'Oréal, dont les ventes ont reculé de 8,6% sur les neuf premiers mois de l'année, à 20,1 milliards d'euros, a par ailleurs renoncé à des opérations de rachat d'actions en 2020. Et son patron, Jean-Paul Agon, ne percevra pas de rémunération variable au titre de cette année.

Total et Danone ont aussi maintenu les versements

D'autres sociétés tricolores ont choisi de continuer à verser des dividendes malgré la crise, sans en revoir le montant. C'est par exemple le cas du pétrolier Total, en dépit de la mise en place d'un plan d'économies. Mais aussi de Danone, qui a annoncé le 23 novembre la suppression de 2 000 postes dans le monde, dont 400 à 500 en France.

"Total s'est par exemple opposé à bon nombre de ses homologues européens en maintenant son dividende au même niveau", souligne Janus Henderson. Michelin, LVMH et Axa ont de leur côté décidé de maintenir leurs dividendes tout en les réduisant par rapport au troisième trimestre 2019. Les actionnaires n'ont donc pas été oubliés malgré la pandémie.

À lire aussi — Pourquoi des entreprises comme Total ou L'Oréal renoncent au soutien de l'Etat

Découvrir plus d'articles sur :