Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Luc Besson n'est plus DG d'EuropaCorp mais il garde un salaire confortable

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Luc Besson n'est plus DG d'EuropaCorp mais il garde un salaire confortable
Luc Besson au Festival de Berlin en février 2018. © Stephane Cardinale/Corbis via Getty Images

Les étapes de la reprise en main d'EuropaCorp par ses nouveaux actionnaires, annoncée fin février, sont enfin franchies. Comme prévu, à partir du 1er septembre prochain, Luc Besson ne sera plus DG du studio. C'est le franco-suisse Axel Duroux qui prendra la place de directeur général, a annoncé l'entreprise dans un communiqué ce samedi 8 août. Le réalisateur de "Lucy" et "Le Grand Bleu'" restera président non-exécutif du conseil d'administration, et deviendra directeur artistique d'EuropaCorp, comme annoncé fin février.

Une rétrogradation qui s'accompagne logiquement d'une baisse de salaire. Mais, comme le rapporte Capital, Luc Besson gardera tout de même une rémunération très confortable. Il touchera 1,6 million de dollars (1,35 million d'euros) par an de salaire. Auxquels s'ajouteront 400 000 à 1,6 million de dollars pour chaque scénario écrit, 2 à 6 millions pour chaque film réalisé, et quelques centaines de milliers de dollars à chaque fois qu'il endossera le rôle de producteur.

Lorsqu'il était à la tête d'EuropaCorp, Luc Besson gagnait bien plus, note Capital, y compris ces dernières années, alors que, de son propre aveux, il ne travaillait pas. Sur l'exercice clos fin mars 2019, il a touché 3,6 millions d'euros. Sur le suivant, achevé fin mars 2020, il a reçu 2,2 millions d'euros. "Depuis un an et demi, je ne travaille pas", déclarait pourtant le cinéaste à BFMTV . "Mon activité s’est arrêtée complètement." Le dernier film du réalisateur, "Anna", a en effet été tourné fin 2017, et Luc Besson n'en a pas assuré la promotion lors de sa sortie, en juillet 2019.

A lire aussi — 'Anna', le dernier Luc Besson, fait aussi un flop dans les salles françaises

Découvrir plus d'articles sur :