Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'UEFA va accorder une dotation record aux équipes de football participant à l'Euro

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'UEFA va accorder une dotation record aux équipes de football participant à l'Euro
Le milieu de terrain offensif de l'équipe de France Antoine Griezmann, célébrant un but lors d'un match de qualification à l'Euro 2020. © Tullio Puglia - UEFA via Getty Images

La crise sanitaire affecte les clubs de football européens et devrait entraîner un manque à gagner pour eux de 8 milliards d'euros, selon l'UEFA. La pandémie n'empêchera toutefois pas l'institution d'accorder une dotation record aux équipes qui participeront à l'Euro 2020, décalé à 2021 en raison de la crise. Un montant de 371 millions d'euros doit être distribué aux 24 sélections nationales qualifiées pour la phase finale de la compétition, selon Sporsora, une association interprofessionnelle spécialisée dans l'économie du sport, qui reprend ici des chiffres de l'UEFA.

Par rapport à l'Euro 2000, la dotation s'affiche en hausse de 388%. Pas moins de 222 millions d'euros seront répartis équitablement entre les équipes, soit 9,25 millions par sélection. Les sommes restantes — 149 millions d'euros — seront octroyées en fonction des résultats de chaque équipe pendant la compétition, qui se déroulera du 11 juin au 11 juillet dans 11 villes de 11 pays européens différents, un format inédit.

Voici, selon Sporsora, l'évolution de la dotation globale versée par l'UEFA depuis l'Euro 2000, qui n'a fait qu'augmenter :

  • Euro 2000 : 76 millions d'euros
  • Euro 2004 : 129 millions d'euros
  • Euro 2008 : 184 millions d'euros
  • Euro 2012 : 196 millions d'euros
  • Euro 2016 : 301 millions d'euros
  • Euro 2020 (joué en 2021) : 371 millions d'euros

La dotation totale prévue pour la compétition cette année est en progression de 23% par rapport à l'édition 2016 de l'Euro, remportée par le Portugal. Voici à présent comment seront répartis les primes de match lors de ce nouveau tournoi, qui prévoit une phase de poules avec six groupes de quatre équipes :

  • Nul en phase de groupe : 750 000 euros
  • Victoire en phase de groupe : 1,5 million d'euros
  • Qualification en huitième de finale : 2 millions d'euros
  • Qualification en quart de finale : 3,25 millions d'euros
  • Qualification en demi-finale : 5 millions d'euros
  • Finaliste : 7 millions d'euros
  • Vainqueur de l'Euro : 10 millions d'euros

La France se retrouve dans une poule a priori difficile, comprenant la Hongrie et surtout le Portugal et l'Allemagne, pays le plus titré dans cette compétition avec l'Espagne, vainqueur de trois coupes d'Europe au total.

Près de 850 M€ de bénéfices

Pour l'UEFA, le tournoi est synonyme de juteux bénéfices. "En 2016, l'Euro organisé en France a généré près de 850 millions d'euros de résultat, alors que pendant la même saison, les compétitions interclubs (dont la Ligue des Champions) généraient 199 millions d'euros de résultat", rappelle Magali Tézenas du Montcel, déléguée générale de Sporsora.

"Il sera très intéressant de mesurer l'impact de la crise sanitaire et du report de l'Euro sur sa rentabilité et sur la capacité de l'UEFA à redistribuer de l'argent à ses associations membres", ajoute-t-elle.

Les droits médias et télévisuels ont représenté la majeure partie des recettes engrangées lors de la dernière édition de la compétition : 1,02 milliard en 2016, devant les droits commerciaux (483 millions d'euros) et la billetterie (269 millions d'euros).

En France, les droits de retransmission des matches étaient supérieurs en 2016 par rapport au tournoi 2020, car l'Euro était organisé dans le pays. Les groupes de télévision BeIn Sports, TF1 et M6 avaient alors déboursé 110 millions d'euros au total, contre 88 millions pour l'Euro 2020 — dont 38 millions d'euros payés par BeIn et 25 millions par TF1 comme par M6.

La levée d'une partie des restrictions sanitaires devrait permettre aux supporteurs d'assister aux rencontres de la compétition dans les tribunes, mais de nombreux stades prévoient des jauges et resteront en grande partie vide. La réouverture des bars et des terrasses devrait favoriser une atmosphère festive en France et permettre aux professionnels du secteur, longuement pénalisés par la crise, de profiter aussi de l'Euro.

À lire aussi — Le football européen devrait subir un manque à gagner de 8 Mds€ à cause de la pandémie

Découvrir plus d'articles sur :