Publicité

L'Union européenne promet 200 millions de doses supplémentaires de vaccins aux pays pauvres

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'Union européenne promet 200 millions de doses supplémentaires de vaccins aux pays pauvres
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. © Parlement européen/Flickr
Publicité

L'Union européenne (UE) va accroître son aide aux pays en développement pour lutter contre le coronavirus. Elle va donner 200 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19 aux pays pauvres d'ici mi-2022, s'ajoutant aux 250 millions de doses déjà promises, a annoncé mercredi 15 septembre Ursula von der Leyen. "C'est un investissement solidaire et c'est aussi un investissement dans la santé mondiale", a déclaré, devant le Parlement européen, la présidente de la Commission européenne, soulignant que, si dans l'UE plus de 70% des adultes sont vaccinés, "moins de 1% des doses de vaccins ont été administrées dans les pays pauvres".

Ces dons se font principalement via le mécanisme de distribution international Covax, censé permettre à 92 Etats et territoires défavorisés de recevoir gratuitement des vaccins financés par des nations plus prospères. Mais les fondateurs de ce mécanisme, dont l'Alliance du vaccin (Gavi) et l'OMS, dénoncent régulièrement l'inégalité criante dans l'accès à la vaccination entre les populations des pays pauvres et des pays riches, qui commencent à administrer une troisième dose de rappel.

À lire aussi — Covid-19 : l'OMS s'oppose toujours à une troisième dose de vaccin

Covax n'a pour le moment pu distribuer que 243 millions de doses dans 139 pays défavorisés, avait indiqué le 8 septembre le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). "L'ampleur de l'injustice et le niveau d'urgence sont évidents", a reconnu la cheffe de l'exécutif européen dans son annuel discours sur l'Etat de l'Union.

L'UE soutient aussi la production de vaccins en Afrique à hauteur d'un milliard d'euros. Une aide pour le moins bienvenue mais pas pour autant suffisante.

À lire aussi — Le fabricant français de vaccins Valneva s'écroule en Bourse après la résiliation du contrat britannique

Découvrir plus d'articles sur :