La ministre de l'Environnement Segolene Royal avec le secrétaire général de l'ON Ban Ki-moon au sommet

Ségolène Royal aux côtés du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon REUTERS/Carlo Allegri

Les ministres de l'Environnement des 28 Etats membres de l'Union européenne ont accepté ce vendredi 30 septembre de ratifier selon une procédure collective accélérée l'accord de Paris sur le climat, garantissant son entrée en vigueur dès cette année.

Sur Twitter, Ségolène Royal, ministre française de l'Environnement et de l'Energie et présidente de la COP21, s'est empressée de déclarer "Victoire".


Cet accord va désormais être soumis aux députés européens le 4 octobre. "Une fois approuvé par le Parlement européen la semaine prochaine, l'UE sera en mesure de déposer ses instruments de ratification", a précisé la Commission dans un communiqué.

Pour entrer en vigueur, l'accord doit être ratifié par au moins 55 pays représentant au total 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES).

A ce jour, 61 Etats - dont, à titre individuel, six Etats membres de l'UE - représentant 47,8% du total des émissions ont ratifié le texte. La Chine, principal émetteur (20%), et les Etats-Unis (18%) l'ont endossé ensemble au début du mois à l'ouverture du sommet du G20.

Les 28 pays de l'UE comptant ensemble pour 12% environ des émissions globales de gaz à effet de serre, le second seuil, celui des émissions, va donc être franchi à son tour.

L'accord de Paris entrera alors mécaniquement en vigueur passé un délai de trente jours, avec pour objectif de contenir la hausse de la température moyenne de la planète "nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels et de s'efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°C".

Lire aussi : 3 innovations montrent à quoi ressemble la Green Tech en France aujourd'hui

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici comment le jeûne intermittent modifie votre corps et votre cerveau