Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'Union européenne rouvre ses frontières extérieures à 15 pays, mais pas aux Etats-Unis

L'Union européenne rouvre ses frontières extérieures à 15 pays, mais pas aux Etats-Unis
Une passagère arrivant à l'aéroport de Séville, en Espagne, le 21 juin 2020. © Maria Jose Lopez/Europa Press via Getty Images

Les touristes du reste du monde vont pouvoir revenir en Europe. L'Union européenne rouvre mercredi ses frontières à 15 pays, mais pas aux Etats-Unis, où les responsables sanitaires ont déclaré ne pas contrôler "totalement" la pandémie de coronavirus et redouter une explosion du nombre de cas. La situation sanitaire est également inquiétante en Amérique latine et dans les Caraïbes, où le bilan pourrait dépasser 400.000 morts dans les trois mois si des mesures sanitaires plus strictes ne sont pas prises dans cette région, selon l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS).

La liste des pays aux ressortissants admis dans l'UE et l'espace Schengen, qui sera révisée toutes les deux semaines, compte l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay. Elle inclut la Chine, mais uniquement à condition que Pékin admette sur son sol les visiteurs venant de l'UE, ce qui n'est actuellement le cas que de façon limitée.

40.000 nouveaux cas par jour aux Etats-Unis

Les critères retenus par l'UE — notamment un taux de nouveaux cas de Covid-19 proche ou en-dessous de 16 pour 100.000 habitants (moyenne dans l'UE) sur les 14 derniers jours — excluent les Etats-Unis, le pays le plus lourdement touché par le Covid-19.

Le Dr Anthony Fauci, éminent membre de la cellule de crise présidentielle sur le coronavirus, a notamment reconnu devant le Sénat que les autorités sanitaires n'avaient "pas le contrôle total" sur la pandémie. "Je ne serais pas surpris si nous atteignions 100.000 (nouveaux cas, ndlr) par jour si on ne renverse pas la tendance", avait-il ajouté. Actuellement, 40.000 nouveaux cas sont détectés quotidiennement.

Témoin de l'aggravation de la situation, l'Etat de New York, qui fut longtemps l'épicentre de l'épidémie américaine mais voit depuis plusieurs semaines l'épidémie refluer, a porté mardi à 16 le nombre des Etats dont les visiteurs sont soumis à quarantaine. Parmi ces Etats figurent la Californie, qui compte désormais plus de 220.000 cas.

Avec 1.199 décès supplémentaires en 24 heures, le bilan journalier des Etats-Unis est reparti à la hausse selon le comptage publié mardi par l'université Johns Hopkins. Cela porte le bilan américain total à 127.322 morts.

Au niveau mondial, la pandémie, qui vient de franchir deux seuils symboliques — plus d'un demi-million de morts et dix millions de cas — "est loin d'être finie" et même "s'accélère", avait averti lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon un comptage effectué par l'AFP à partir de sources officielles, 506.818 décès et 10,3 millions de cas étaient officiellement recensés mardi à 19h00 GMT.

Le nombre des décès répertoriés dans le monde a doublé en un peu moins de deux mois (250.000 le 5 mai) et 50.000 décès supplémentaires ont été enregistrés ces dix derniers jours.

A lire aussi — Une médecin a testé son taux d'oxygène pour prouver qu'il n'est pas plus difficile de respirer avec un masque

Découvrir plus d'articles sur :