Publicité

L'Union Européenne s'assure 160 millions de doses du vaccin de Moderna

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'Union Européenne s'assure 160 millions de doses du vaccin de Moderna
Ursula von der Leyen a annoncé ce mardi un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19. © Guillaume Périgois/Unsplash
Publicité

Les Etats se préparent à vacciner leur population et multiplient les contrats avec les laboratoires pharmaceutiques. En Europe, les 27 ont conclu un accord pour que l'approvisionnement se fassent au niveau de l'Union, avec une redistribution au prorata de la population de chaque pays. Et l'UE vient de conclure un nouvel accord, le sixième : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé ce mardi 24 novembre un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19.

"Je suis heureuse d'annoncer que nous approuverons demain un nouveau contrat pour sécuriser un autre vaccin contre le Covid-19 dans notre portefeuille", a-t-elle déclaré lors d'un point presse, évoquant aussi un septième contrat de vaccins à venir, sans plus de précision. Avant cette annonce, la Commission européenne avait déjà signé cinq contrats pour précommander des vaccins : avec le suédo-britannique AstraZeneca et l'américain Johnson & Johnson (jusqu'à 400 millions de doses auprès de chacun), le duo franco-britannique Sanofi-GSK (jusqu'à 300 millions de doses), le duo américano-germanique Pfizer-BioNTech (jusqu'à 300 millions de doses) et enfin avec l'allemand CureVac (jusqu'à 405 millions de doses).

"Nous sommes en train de constituer l'un des portefeuilles de vaccins contre le Covid-19 le plus complet au monde", a affirmé Ursula von der Leyen. "Il fournira aux Européens un accès aux vaccins les plus prometteurs en cours de développement". Ces livraisons n'interviendront toutefois que quand ces vaccins auront prouvé qu'ils sont sûrs et efficaces. La distribution de tout vaccin sera notamment suspendue au feu vert du régulateur, l'Agence européenne des médicaments (EMA). L'UE a jusqu'ici évoqué "début 2021" pour la disponibilité des premières doses.

Parallèlement, le médecin en chef de Moderna, Tal Zaks, a déclaré sur HBO que le public ne devrait pas "sur-interpréter" les résultats des essais de vaccins et supposer que la vie pourrait revenir à la normale après la vaccination. "Lorsque nous commencerons à déployer ce vaccin, nous n'aurons pas suffisamment de données concrètes pour prouver qu'il réduit la transmission", a-t-il notamment déclaré. Le vaccin s'avère en effet efficace pour prévenir la maladie et ses formes graves, mais la transmission du virus reste possible.

A lire aussi — Moderna, AstraZeneca, Pfizer... Quels sont les vaccins contre le Covid-19 les plus avancés ?

Découvrir plus d'articles sur :