Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'univers pourrait abriter de nombreuses planètes faites de diamants

L'univers pourrait abriter de nombreuses planètes faites de diamants
Une cellule à enclumes de diamant. © Shim/ASU

Sur Terre, les diamants sont considérés comme précieux en partie parce qu'ils sont assez rares : la teneur en diamants de la planète est d'environ 0,001%. Mais, sur d'autres planètes de l'univers, les diamants peuvent être aussi communs que les roches ordinaires. Selon de nouvelles études publiées dans The Planetary Science Journal, les planètes ayant un rapport carbone/oxygène élevé — connues sous le nom d'exoplanètes à carbure — pourraient former de grandes quantités de diamants si elles contiennent également de l'eau.

Les chercheurs à l'origine de cette découverte, une équipe de l'Université d'État de l'Arizona et de l'Université de Chicago, ont découvert que dans des conditions de chaleur et de pression élevées comme celles que l'on trouve à l'intérieur de la Terre, certaines planètes pourraient former de grandes quantités de diamants sous leur surface. A tel point qu'elles seraient principalement constituées de ce matériau.

"Il y a environ 100 milliards de planètes dans notre galaxie et 100 milliards de galaxies dans l'univers", explique Harrison Allen-Sutter, auteur principal de l'étude et assistant diplômé de l'école d'exploration terrestre et spatiale de l'État de l'Arizona, à Business Insider US. "Même si les planètes diamantées ne représentent qu'une sur un milliard, la taille presque insondable de l'univers signifie qu'il pourrait tout de même y avoir des billions de planètes diamantées dans l'univers".

Ces planètes contiennent beaucoup plus de carbone que la Terre. Près de leur noyau, elles contiennent en théorie du carbure de silicium fondu, une molécule composée de silicium et de carbone.

En simulant les conditions sur une telle planète en laboratoire, les chercheurs ont confirmé que si la chaleur et la pression augmentent suffisamment — et si la planète contient de l'eau — le carbure de silicium peut se convertir en silice et en cristaux de carbone super comprimés, autrement appelés diamants.

Une illustration d'une planète riche en carbone, avec le diamant et la silice comme principaux minéraux.  Shim/ASU/Vecteezy

Dans un laboratoire, les chercheurs ont reproduit ce à quoi cette réaction chimique ressemblerait sur une planète riche en carbone, en immergeant d'abord du carbure de silicium dans l'eau. Puis ils ont placé des échantillons de ce matériau dans un dispositif appelé cellule à enclumes de diamant, qui consiste en deux diamants en forme d'enclume qui peuvent comprimer de petits morceaux de matériau en exerçant une pression extrême. Les scientifiques ont ensuite surchauffé l'échantillon pressurisé à l'aide d'un laser.

À la fin du processus, l'échantillon s'était effectivement transformé en diamants et en silice — comme les chercheurs l'avaient prédit. Cela confirmait l'existence possible des planètes de diamants.

"Ces exoplanètes ne ressemblent à rien de ce qui existe dans notre système solaire", explique Allen-Sutter dans un communiqué de presse. C'est parce que les planètes riches en carbone ne peuvent exister qu'à proximité d'étoiles ayant un rapport carbone/oxygène relativement élevé, ce qui fait défaut à notre Soleil.

Les planètes diamantées, à supposer qu'elles existent, auraient des environnements difficiles : les chercheurs ont émis l'hypothèse que leurs atmosphères devraient être riches en méthane et autres gaz pauvres en oxygène. De plus, les planètes seraient trop denses pour être géologiquement actives — une caractéristique qui maintient les températures stables. Pour ces raisons, entre autres, les planètes diamantées ne sont pas susceptibles d'abriter la vie.

Version originale : Susie Neilson/Business Insider

A lire aussi — Pourquoi la découverte d'un gaz sur Vénus relance l'espoir de trouver une vie extraterrestre

Découvrir plus d'articles sur :