Publicité

L'US Air Force veut déployer des fusées cargo sur n'importe quel point du globe en moins d'une heure

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'US Air Force veut déployer des fusées cargo sur n'importe quel point du globe en moins d'une heure
Les autorités militaires américaines espèrent trouver en Rocket Cargo une alternative plus rapide et moins onéreuse au service de fret aérien et de transport des troupes actuellement utilisé. © U.S. Air Force illustration/Randy Palmer
Publicité

"Utiliser une fusée commerciale pour livrer des marchandises [de l'armée de l'air] n'importe où sur Terre en moins d'une heure, avec une capacité de 100 tonnes" : voilà comment l'US Air Force imagine son futur programme, Rocket Cargo. La branche aérienne de l'armée américaine a officialisé le projet le 4 juin et a formulé une demande de financement de 47,9 millions de dollars (environ 39,3 millions d'euros) au Congrès pour l'année fiscale 2022.

Rocket Cargo est porteur de nombreux espoirs pour les huiles de l'US Air Force, qui lui ont donné une priorité maximale en l'inscrivant dans la catégorie "Vanguard". Le projet rejoint ainsi trois projets précédemment annoncés et visant entre autres à déployer des essaims de drone et une technologie de navigation spatiale.

À lire aussi — Voici la liste des pays touchés par un embargo sur les armes

Inutile de s'attendre à la création d'une fusée ex nihilo par le laboratoire de recherche de l'US Air Force (AFRL), chargé du projet : celui-ci reposera entièrement sur un partenariat public-privé avec un ou plusieurs acteurs du commerce spatial. L'AFRL cherchera non pas à influer sur le développement du lanceur, mais plutôt à l'adapter aux particularités d'une utilisation de fret militaire.

Une alternative plus rapide et moins onéreuse au service de fret aérien actuel ?

Les critères définis par l'armée américaine sont pour le moins exigeants. "Cela inclut la capacité de faire atterrir une fusée sur un large éventail de matériaux et de surfaces non traditionnels, y compris sur des sites éloignés (...) Faire atterrir une fusée en toute sécurité à proximité du personnel et des structures, concevoir une soute à fusée et une logistique pour un chargement et un déchargement rapides, et larguer la cargaison de la fusée après la rentrée dans l'atmosphère afin de desservir des endroits où une fusée ou un avion ne peuvent pas atterrir", énumère l'AFRL dans son communiqué.

Les autorités militaires américaines espèrent trouver en Rocket Cargo une alternative plus rapide et moins onéreuse au service de fret aérien et de transport des troupes actuellement utilisé, TRANSCOM. Si aucun partenaire commercial n'a pour l'heure été annoncé, il est difficile de ne pas penser à SpaceX et sa fusée gargantuesque, Starship. Le lanceur de 120 mètres, que la firme d'Elon Musk a réussi à faire atterrir pour la première fois début mai, est actuellement le seul conçu pour embarquer plus de 100 tonnes à bord.

"Une fois réalisé, Rocket Cargo modifiera fondamentalement le paysage de la logistique rapide en reliant le matériel aux combattants interarmées en une fraction du temps qu'il faut aujourd'hui", prédit le général John W. Raymond, chef d'état-major de la Space Force. "En cas de conflit ou de crise humanitaire, la Space Force sera en mesure de fournir à nos dirigeants nationaux une option indépendante pour atteindre des objectifs stratégiques depuis l'espace."

À lire aussi — Un drone ravitaille pour la première fois un avion de chasse

Découvrir plus d'articles sur :