Publicité

L’US Navy a vendu deux porte-avions pour un centime chacun

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La construction de ces porte-avions a coûté plusieurs milliards de dollars © Reuters
Publicité

Après des décennies de service, la marine américaine a vendu deux porte-avions à une entreprise de démolition de navires pour 1 centime chacun. “Ce prix dérisoire s’explique par le fait que l'entreprise tirera profit de la vente du métal du navire à la ferraille”, ont expliqué des responsables. Le Naval Sea Systems Command, un sous-organisme de l’US Navy, a déclaré qu'il avait accepté de vendre les porte-avions USS Kitty Hawk et USS John F. Kennedy à la société International Shipbreaking Limited (ISL). Elle est basée à Brownsville, au Texas, a précisé le site USA Today.

Le remorquage et le démantèlement de navires sont des processus coûteux et la marine américaine a déjà versé à ISL des sommes importantes pour recycler ses navires, a rapporté le quotidien Brownsville Herald. "Le contrat donne à la l'entreprise le droit de bénéficier de la vente ultérieure de ferraille d'acier, de fer et de minerais de métaux non ferreux", a déclaré Alan Baribeau, porte-parole du Naval Sea Systems Command, dans un communiqué cité par USA Today.

À lire aussi — La Chine développe un avion de chasse nouvelle génération pour ses porte-avions

Les deux porte-avions ont été mis à l’eau dans les années 1960 et étaient capables de transporter des dizaines d'avions. Le Kitty Hawk a été déployé pendant la guerre du Vietnam et le John F. Kennedy a participé à la guerre du Golfe.

L'USS Kitty Hawk a été mis hors service en 2009 et l'USS John F. Kennedy en 2017. Tous deux ont passé leur temps depuis à être entretenus dans des chantiers navals. Les navires de guerre doivent être remorqués à Brownsville, au Texas, pour être mis à la ferraille dans les prochains mois, a déclaré un porte-parole de l'ISL.

Version originale : Thomas Colson / Insider

À lire aussi — L'US Air Force se démène pour transformer ses plus gros avions en bateaux volants

Découvrir plus d'articles sur :