LVMH grimpe en Bourse après des bons résultats et entraîne des marques du luxe dans son sillage

Une boutique Louis Vuitton à Singapour. REUTERS/Thomas White

Le titre LVMH grimpe mardi à la Bourse de Paris après l'annonce par le groupe de luxe de performances bien supérieures aux attentes pour le troisième trimestre, une publication qui profite à l'ensemble du secteur. 

A 12h00, l'action bondissait de 2,07% à 237,00 euros, en tête du CAC 40, qui recule au même moment de 0,07%.

Le titre revient ainsi non loin d'un plus haut historique atteint le 5 mai dernier à 239,65 euros.

LVMH affiche une capitalisation boursière de plus de 120 milliards d'euros, ce qui en fait la plus importante société cotée française devant Total et Sanofi.

Cours de LVMH à la Bourse de Paris le 10 octobre 2017, à 12 h. Investing.com

La publication du numéro un mondial du secteur du luxe, qui était le premier à faire état de ses chiffres trimestriels, profite à l'ensemble de ses concurrents en Bourse.

A Paris, Kering grimpe de 1,35% à 348,95 euros, et Hermès avance de 0,89% à 429,75 euros. Ailleurs en Europe, le fabricant italien de doudounes de luxe Moncler progresse de 1,8% et le suisse Richemont prend 1,3%.

Le groupe de luxe LVMH, qui détient les marques Louis Vuitton, Fendi, Bulgari ou encore Moët & Chandon, a enregistré une croissance organique de son chiffre d'affaires de 12% au troisième trimestre, dépassant largement les 9% du consensus Inquiry Financial.

La croissance organique de la principale branche mode-maroquinerie a elle aussi dépassé toutes les prévisions. Elle a atteint 13% au troisième trimestre, au lieu des 9% attendus. La performance de cette division permet d'effacer les craintes d'un ralentissement par rapport au deuxième trimestre et de démontrer la poursuite de solides tendances pour Louis Vuitton et Fendi, relèvent dans une note les analystes de Citi.

"La contribution de Dior a été plus élevée que notre prévision de 12%, ce qui suggère que le marque a connu une forte croissance sur le trimestre", observent pour leur part les analystes de Deutsche Bank.

Dans un communiqué séparé, Christian Dior (+1,88%) a indiqué lundi soir avoir enregistré sur les neuf premiers mois de 2017 une croissance organique de ses ventes de 12% par rapport à la même période de 2016.

La contre-performance de la division vins et spiritueux de LVMH, pour laquelle la croissance organique est tombée à 4% au troisième trimestre, n'est pas passée inaperçue au yeux des analystes qui en relativisent toutefois la portée.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 8 marques françaises les plus puissantes dans le monde

VIDEO: Cette béquille s'utilise sans les mains et permet d'accomplir toutes les tâches du quotidien