Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Porté par sa marque phare Louis Vuitton, LVMH réalise des résultats records en 2018 — la Bourse de Paris applaudit

Porté par sa marque phare Louis Vuitton, LVMH réalise des résultats records en 2018 — la Bourse de Paris applaudit
© REUTERS/Gonzalo Fuentes

LVMH voit sa performance pour 2018 saluée à la Bourse de Paris, mercredi 30 janvier. Le numéro un mondial du luxe a dévoilé des résultats records la veille, avec une croissance à deux chiffres, dopée notamment par le malletier Louis Vuitton, sa marque phare.

"LVMH réalise une nouvelle année record tant au niveau des ventes que des résultats. Le résultat opérationnel courant en particulier franchit la barre des 10 milliards d’euros", s'est félicité Bernard Arnault, dans un communiqué.

Le PDG du groupe a également précisé que Louis Vuitton avait "largement dépassé les 10 milliards d'euros de chiffres d'affaires". La première griffe de luxe au monde, qui réalise environ un tiers de ses ventes auprès de clients chinois, compte ouvrir quatre nouveaux ateliers en 2019.

Voici quelques chiffres clés du solide exercice 2018 de LVMH :

  • Chiffre d'affaires global : 46,83 milliards d'euros, en hausse de 10% ;
  • Ventes de la division mode et maroquinerie, qui comprend notamment les marques Louis Vuitton, Christian Dior, Givenchy et Kenzo : 18,46 milliards d'euros, en progression de 19% ;
  • Ventes de la branche vins et spiritueux, qui intègre notamment le cognac Hennessy et le champagne Moët & Chandon : 5,14 milliards d'euros, en amélioration de seulement 1%, en raison notamment de difficultés d'approvisionnement en cognac, mais en croissance organique de 5%, grâce à "une bonne dynamique en Chine" ;
  • Ventes de la division parfums et cosmétiques : 6,09 milliards d'euros, en hausse de 10% ;
  • Résultat opérationnel courant du groupe: 10 milliards d'euros, en progression de 21% ;
  • Résultat net part du groupe: 6,35 milliards d'euros, en augmentation de 18%.

Les investisseurs se montrent rassurés par les bons résultats de LVMH l'an dernier, d'autant plus que sa division mode et maroquinerie a accéléré au quatrième trimestre, contre toute attente. Elle a ainsi enregistré une croissance organique de 17%, contre 11% anticipés par les analystes, selon Reuters.

Le groupe n'a donc pas souffert du ralentissement économique observé en Chine.

A 10h35, le titre LVMH bondit de 6,97% à la Bourse de Paris. Dans son sillage, ses concurrents Kering et Hermès gagnent respectivement 3,61% et 2,70%.

Investing

"Dans un environnement qui reste incertain, nous pouvons compter sur la désirabilité de nos marques et l'agilité de nos équipes pour renforcer encore en 2019 notre avance dans l’univers des produits de haute qualité", estime Bernard Arnault.

Business Insider