La startup américaine Lyft, spécialiste de la réservation de voitures avec chauffeur et principal concurrent d'Uber, a levé 600 millions de dollars (566 millions d'euros), a annoncé la startup mardi.

Sa valorisation post-money atteint 7,5 milliards de dollars.

En janvier 2016, Lyft avait levé 1 milliard de dollars sur une valorisation de 4,5 milliards de dollars

De nouveaux investisseurs entrent au capital de la société de San Francisco, qui s'est fait connaître grâce à sa moustache rose sur les véhicules: AllianceBernstein, Baillie Gifford, KKR, et PSP, l’un des plus grands gestionnaires de fonds pour des caisses de retraite au Canada. Ses investisseurs historiques Rakuten et Janus Capital ont aussi remis au pot. 

Le fonds KKR a expliqué avoir participé à nouveau tour de table pour "changer fondamentalement, à leurs côtés, la manière dont les gens pensent au transport" et se tailler une part d'un gâteau estimé à 2000 milliards de dollars aux Etats-Unis.

L'investisseur explique que la qualité du service et du management — alors qu'Uber est embourbé dans une série de scandales inédite — l'ont convaincu de miser sur Lyft: 

"Alors que nous sondions le terrain pour un investissement potentiel, nous avons commencé par observer nos propres expériences. Chaque trajet commençait en demandant au chauffeur pour quel service il préférait conduire. Plus d'une fois, la réponse était Lyft. (...) Dans notre analyse, nous avons aussi vu une équipe de direction mature et concentrée qui sort du lot.", a expliqué Vincent Letteri, directeur chez KKR, dans une note de blog

 

La somme devrait aider  à concurrencer Uber, qui domine largement le marché. En juin, Uber avait levé 3,5 milliards de dollars sur une valorisation de 62,5 milliards.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'un des cofondateurs de BlaBlaCar nous explique pourquoi il utilise encore son service de covoiturage presque incognito

VIDEO: On a testé la nouvelle fonctionnalité Autopark de Tesla — quand votre voiture fait le créneau elle-même