6 ans et 1,9 Mds$ plus tard, Magic Leap dévoile pour la première fois son produit

Magic Leap

  • Magic Leap a révélé le nom et le design de ses lunettes intelligentes ce 20 décembre.
  • L'entreprise dit que le produit sera commercialisé en 2018.
  • Magic Leap n'a pas annoncé de prix.

Magic Leap a mis à jour son site web ce mercredi 20 décembre, révélant pour la première fois ses très attendues lunettes intelligentes de réalité augmentée (RA). 

Appelées Magic Leap One Creator Edition, les lunettes intelligentes comprennent une série de capteurs à l'avant, connectés par un fil à une batterie et un pack informatique qui a été conçu pour être porté à la ceinture, comme rapporté par Business Insider plus tôt dans l'année. Une manette de contrôle sans fil est utilisée comme alimentation. 

Les lunettes Magic Leap superposeront des graphiques numériques sur le monde réel, une technologie appelée "réalité augmentée" par d'autre entreprises. Magic Leap appelle sa technologie "réalité mixte" ("mixed reality").

Magic Leap surnomme ses lunettes "Lightwear," le pack batterie "Lightpack," et la manette de contrôle "Control."

Voici Lightwear, qui est équipée de six caméras:

Magic Leap

Voici le Lightpack:

Magic Leap

Le site web de Magic Leap dit que le casque sera commercialisé en 2018 et indique que le "produit est en train de continuer à progresser et pourrait être différent au moment de sa commercialisation." 

Les arguments de vente

Le site web de Magic Leap détaille plusieurs types d'utilisation de son casque, dont la navigation sur internet, ouvrir plusieurs moniteurs virtuels, la téléprésence et les jeux vidéos. "Voici certaines expériences que nous explorons, mais c'est juste un début", dit le site web.  

Magic Leap

Magic Leap a aussi décrit aujourd'hui sa technologie d'affichage RA. "Nos lightfield photoniques génèrent une lumière numérique de différentes profondeurs et se fond sans difficulté dans la lumière naturelle pour produire des objets numériques d'un grand réalisme dans le monde réel."

Magic Leap a aussi inventé une interface logicielle pour son optique. "Nous vivons et pensons dans un monde en 3D, pas sur un écran plat. Notre interface spatiale inclut plusieurs modes de données incluant la voix, les gestes, la position de la tête et les mouvements oculaires", d'après le site web de l'entreprise. 

Le CEO de Magic Leap, Rony Abovitz, a parlé de ces idées dans une interview avec Rolling Stone. La révélation, d'après Abovitz, a été que le cortex visuel du cerveau se rapproche d'un processeur et que si Magic Leap pouvait seulement présenter les parties d'un "lightfield" que l'œil visualise, il pouvait le transformer en casque. 

"Notre vision était que, si nous pouvions trouver ce signal et ou nous en rapprocher, peut-être que ce serait vraiment cool de coder cela sur une plaquette", explique t-il à Rolling Stone. “Que nous puissions fabriquer une petite plaquette qui pourrait émettre le signal lightfield numérique à l'avant encore une fois. C'était l'idée clé.”

Magic Leap cite six fonctionnalités principales de son casque sur son site web, dont son affichage, son interface, l'audio et sa technologie de capteurs.

Le hardware Magic Leap semble être adapté aux développeurs de logiciels. Magic Leap a dit qu'au "début de l'année 2018" elle développerait un kit de développement logiciel avec outils, documentation et assistance pour les développeurs. Magic Leap n'a pas mentionné de prix lors de son annonce aujourd'hui mais des personnes proches de l'entreprise avait dit qu'elles s'attendaient à un coût situé entre 1000 et 1500 dollars. 

Magic Leap est une startup peu commune. Elle a levé 1,9 milliard de dollars de fonds d'investisseurs comme Google, Alibaba et Temasek Holdings à Singapour. Elle est aussi basée en Floride, et non en Californie.

Version originale: Steven Tweedie et Kif Leswing/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Magic Leap a diffusé 5 secondes d'une vidéo montrant son très attendu logiciel de réalité augmentée

VIDEO: Voici à quoi pourrait ressembler le futur d'Apple