Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Marc Simoncini lance Angell avec l'idée que le vélo électrique remplacera bientôt la voiture en ville

Marc Simoncini lance Angell avec l'idée que le vélo électrique remplacera bientôt la voiture en ville
© Thomas Giraudet/ Business Insider Frabce

La dernière fois qu'il était monté sur une scène pour parler d'une de ses entreprises, c'était il y a 15 ans et l'introduction en Bourse de Meetic. Mais à 56 ans, Marc Simoncini n'a pas perdu la main. A coups d'expressions de startuppeurs bien senties — "faire au vélo ce qu'a fait l'iPhone au téléphone", "on a créé un vélo de rêve" — l'entrepreneur français vient de lancer Angell, un fabricant de vélo électrique bourré de capteurs, financé sur son argent personnel. Déplorant la congestion des villes, Marc Simoncini s'est mis en tête avec une équipe de 20 personnes de "remplacer la voiture". "On pense que le meilleur moyen pour y arriver est un vélo électrique avec lequel vous mettez 10 minutes pour faire cinq kilomètres. On fait la pari que les gens en ville achèteront un vélo plutôt qu'une voiture", a détaillé Marc Simoncini lors d'une conférence de presse de lancement à Paris, ce mardi 19 novembre.

Gris métallique, design épuré réalisé par le Français Ora-ïto, Angell pèse moins de 14 kilos — "je le transporte sur l'épaule sur deux étages" remarque Marc Simoncini — avec une batterie autonome pendant 70 kilomètres, amovible et rechargeable en deux heures. Le vélo vise les urbains. Il est déjà disponible en pré-commande depuis aujourd'hui, avec un premier versement de 269 euros. Il faudra débourser au total 2 690 euros en ligne pour en prendre les commandes, à partir du printemps 2020. Les co-fondateurs d'Angell — Marc Simoncini et Jules Trecco — proposent également le deux roues à 74,90 euros par mois, "le prix d'un pass Navigo 5 zones en Ile-de-France", annoncent-ils avec malice, histoire de convaincre les parisiens intra-muros.

A lire aussi — Des robots taxis autonomes de la RATP circuleront à Paris en 2020

'On fait le pari que dans moins de 5 ans, une grande ville européenne interdira la voiture thermique individuelle en centre-ville'

Toute l'intelligence du vélo est concentré dans le cockpit. Il y a quatre niveaux d'assistance électrique et trois de conduite, selon l'effort décidé par l'utilisateur et la manière dont il souhaite l'effectuer (sportif, navigation). Météo, vitesse, pollution, niveau de batterie, calories brulées, GPS sont autant d'informations figurant sur l'écran connecté. Vous pouvez aussi relier vos applications favorites comme Deezer, Spotify ou Strava. Niveau sécurité et protection contre le vol — le frein pour ce type de produit — Angell dispose de feux hyperboliques, avant et arrière, de clignotants, de vibreurs pour vous indiquer quand tourner ainsi que du verrouillage automatique du vélo lorsque vous vous éloignez et d'une alarme visuelle et sonore haute intensité.

A lire aussi — On a visité le siège de Vespa en Italie pour voir comment ses scooters sont fabriqués

Marc Simoncini et Jules Trecco se connaissent depuis 2010, et Jaina Capital, le véhicule d'investissement de Marc Simoncini dans des startups (Molotov, Devialet ou Made.com), qui s'apprête à fusionner avec le fonds Daphni. Ce n'est pas la première aventure dans le vélo : ils sont aussi derrière HeroÏn Bikes, une marque de vélo de course haut de gamme — 5 000 euros. Cette fois, leur thèse est de s'adresser à un public plus large dans des villes où la voiture a moins de place.

"Les villes se redessinent intégralement avec des pistes cyclables; les moyens de locomotion sont redistribués et on a tous conscience de l'urgence écologique irréversible. On fait le pari que dans moins de cinq ans une grande ville européenne interdira la voiture thermique individuelle en centre-ville", explique Marc Simoncini.

Assemblé en France, Angell est lancé dans l'Hexagone mais aussi en Angleterre, Espagne, Italie et Belgique. "Si ça marche en France, ça ne veut pas dire que ça marche ailleurs. Et à l'inverse aussi."

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :