Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Mario Draghi tacle l'équipe de Donald Trump sur la manipulation des devises

Mario Draghi tacle l'équipe de Donald Trump sur la manipulation des devises
© REUTERS/Yves Herman

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a réfuté des accusations portées par l'équipe du nouveau président américain Donald Trump concernant l'euro.

Interrogé par la commission économique du Parlement européen, réunie lundi à Bruxelles, Mario Draghi a déclaré: "Nous ne sommes pas des manipulateurs de devises".

Interrogé sur les propos de Peter Navarro, conseiller de Donald Trump pour les questions commerciales, accusant les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis de dévaluer leur monnaie, le patron de la BCE a ajouté que le rôle d'une banque centrale n'est pas de manipuler les devises.

"Deuxièmement, nos politiques monétaires reflètent les différents états du cycle (économique) de la zone euro et des Etats-Unis", a-t-il ajouté. "Le marché unique ne survivrait pas à une succession de dévaluations compétitives".

Les propos du conseiller de Donald Trump tranchent avec la politique du "dollar fort" défendue depuis deux décennies par les prédécesseurs de l'actuel président.

Mario Draghi s'est par ailleurs déclaré hostile à tout assouplissement de la réglementation bancaire, prenant ainsi le contrepied de la position défendue par Donald Trump.

"La dernière chose dont nous ayons besoin à l'heure actuelle est un assouplissement de la régulation", a-t-il dit. "L'idée de retrouver les conditions qui étaient en place avant la crise est préoccupante".

Donald Trump a signé vendredi un décret ordonnant une révision de la régulation du secteur financier aux Etats-Unis, s'attirant les vives critiques du camp démocrate, qui l'accuse de s'aligner sur les banquiers de Wall Street.

La Maison blanche a parallèlement annoncé que le travail se poursuivrait avec le Congrès, à majorité républicaine, sur un "texte législatif" censé répondre à la loi Dodd-Frank de régulation financière.

Découvrir plus d'articles sur :