Publicité

Mark Zuckerberg a perdu en quelques heures plus de 6 Mds$ en Bourse

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Mark Zuckerberg a perdu en quelques heures plus de 6 Mds$ en Bourse
Les pertes du fondateur de Facebook atteignent près de 13 milliards d'euros depuis la mi-septembre. © JD Lasica/Wikimedia Commons
Publicité

La fortune des milliardaires de la tech varie souvent au gré des fluctuations du cours de leur entreprise en Bourse, et Mark Zuckerberg l'a appris à ses dépens lundi 4 octobre. La fortune du richissime co-fondateur de Facebook a fondu de plus de 6 milliards de dollars (environ 5,1 milliards d'euros) en quelques heures après une chute du titre à Wall Street, qui a fait les frais de critiques sur sa politique doublées d'une méga-panne qui a affecté toutes les activités du groupe — également propriétaire d'Instagram et de WhatsApp — dans l'après-midi.

Poids lourd du Nasdaq, Facebook a plongé de 4,89% à 326,23 dollars, cumulant les déboires entre les accusations d'une lanceuse d'alerte sur la politique du groupe et une panne majeure affectant l'accès à ses réseaux et messageries de plusieurs millions de ses utilisateurs.

Depuis ses sommets début septembre, le titre a perdu 15%. Les actifs boursiers de Mark Zuckerberg se sont effondrés en quelques heures, faisant tomber sa fortune à 121,6 milliards de dollars (environ 104,8 milliards d'euros), affirme un décompte de Bloomberg. Ses pertes atteignent 15 milliards (environ 12,9 milliards d'euros) depuis la mi-septembre.

À lire aussi — Facebook est en panne, tout comme Instagram, WhatsApp et Messenger

"Le profit plutôt que la sûreté"

Le réseau social est d'abord en butte aux accusations d'une lanceuse d'alerte américaine qui va témoigner devant le Congrès mardi 5 octobre pour affirmer que le réseau social choisit "le profit plutôt que la sûreté". Frances Haugen, ancienne ingénieure cheffe de produit chez Facebook, s'est déjà exprimée à plusieurs reprises dans les médias, documents à l'appui, pour condamner les pratiques de son ancien employeur. Des recherches internes au groupe ont montré que son réseau social Instagram a des effets négatifs sur le moral des adolescentes.

À ces accusations embarrassantes s'est donc ajoutée lundi une méga-panne empêchant l'accès aux quatre réseaux et messageries du groupe – Facebook, Instagram, Whatsapp et Messenger — d'ordinaire fréquentés tous les mois par quelques 3,5 milliards de personnes dans le monde.

Les services du géant de la Silicon Valley ont progressivement commencé à revenir à la normale dans la nuit de lundi à mardi. "(...) Nous sommes désolés. Nous avons travaillé dur pour rétablir l'accès à nos applications et services et nous sommes heureux de vous annoncer qu'ils sont à nouveau en ligne. Merci de votre patience", a tweeté le réseau social le 5 octobre.

Facebook est une des plus importantes capitalisations de Wall Street, se rangeant en général derrière Apple, Microsoft, Google (Alphabet) et Amazon.

À lire aussi — Facebook suspend son projet polémique de réseau social pour enfants

Découvrir plus d'articles sur :