• Mark Zuckerberg, le DG de Facebook, dit qu'il regrette de ne pas avoir eu un plus grand impact sur "la façon dont les plateformes mobiles se sont développées" cette dernière décennie.
  • Parce que Facebook était une petite entreprise quand iOS et Android ont émergé, il explique que "ce n'était pas quelque chose sur quoi on travaillait".
  • Cette mise en perspective survient alors que Facebook essaie de faire oublier les critiques sur la mauvaise influence de son produit sur la société.

Mark Zuckerberg, âgé de 33 ans, possède une fortune de plusieurs milliards de dollars et a créé un produit qui est utilisé par deux personnes sur sept dans le monde.

Mais cela ne l'empêche pas d'avoir des regrets.

Lors de l'annonce des résultats de Facebook pour le premier trimestre 2018 mercredi, Zuckerberg a révélé l'un de ses "plus grands regrets" concernant la gestion de l'entreprise. Facebook, du point de vue de Zuckerberg, n'a pas joué un rôle assez important dans le développement des technologies mobiles qui sont devenues les plateformes informatiques les plus utilisées dans notre société.

"Pour être honnête, nous n'avons pas su être une entreprise de matériel ou de système d'exploitation" a expliqué Zuckerberg pendant la conférence téléphonique avec les analystes.

Les smartphones et les autres gadgets mobiles sont conçus autour des applis, plutôt qu'autour des gens, poursuit le DG de Facebook. Si Facebook n'avait pas été occupé à concevoir son propre service au début de l'ère des smartphones il y a dix ans, il aurait pu montrer une meilleure façon de faire à tout le monde.

"Un de mes grands regrets dans la façon dont nous avons dirigé l'entreprise jusqu'à maintenant, c'est que j'ai l'impression de ne pas avoir eu une influence suffisante sur la façon dont les plateformes mobiles se sont développées, pour les rendre meilleures", a poursuivi Zuckerberg.

Zuckerberg a fait cette déclaration en répondant à une question sur les casques de réalité virtuelle Oculus — un produit qui, selon Zuckerberg, pourrait être la base d'une nouvelle plateforme informatique améliorée qui donne "la priorité aux gens".

Ces déclarations arrivent au moment opportun pour Facebook

Les difficultés de Facebook sur le mobile ont déjà eu une influence la société auparavant, notamment quand l'entreprise a mis du temps à faire migrer son modèle publicitaire vers les mobiles après son introduction en bourse en 2012 et la chute de son action.

Mais il est difficile de ne pas prendre ces déclarations dans le contexte actuel des critiques contre l'entreprise, notamment le rôle de Facebook dans la propagation de fausses informations et la mauvaise utilisation des données personnelles de ses utilisateurs. Zuckerberg a passé deux jours au Congrès des Etats-Unis début avril pour être questionné par des élus au sujet de la responsabilité de Facebook.

A entendre Zuckerberg aujourd'hui, Facebook n'est qu'un spectateur qui navigue péniblement dans un monde du mobile créé par d'autres entreprises. Alors que Facebook cherche un moyen de se donner un nouveau rôle et de se protéger de toute mise en cause, les "regrets" de Zuckerberg pourraient avoir de jolis bénéfices.

Voici l'intégralité de la déclaration de Zuckerberg lors de la conférence d'annonce des résultats:

"Un de mes grands regrets dans la façon dont nous avons dirigé l'entreprise jusqu'à maintenant, c'est que j'ai l'impression de ne pas avoir eu une influence suffisante sur la façon dont les plateformes mobiles se sont développées, pour les rendre meilleures, car elles ont été conçues en même temps que Facebook, à ses débuts. iOS et Android sont arrivés en 2007, nous étions une toute petite entreprise à ce moment-là, donc ce n'était juste pas quelque chose sur quoi on travaillait.

La façon dont je conçois tout cela, c'est que les gens devraient être au centre de la manière dont la technologie est conçue. Cela ne devrait pas être conçu autour des applis, cela devrait être conçu autour de nos relations, car c'est ce qui compte pour les gens, et ce n'est pas le monde que nous avons, sur mobile."

Version originale: Kaylee Fagan/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment s'y retrouver avec les nouveaux paramètres de confidentialité de Facebook et verrouiller votre profil

VIDEO: Pourquoi les numéros de téléphone commencent toujours par 555 dans les séries et films américains