Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Mark Zuckerberg prévient qu'un déconfinement trop rapide 'garantirait' un retour en force de la pandémie

Mark Zuckerberg prévient qu'un déconfinement trop rapide 'garantirait' un retour en force de la pandémie
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, témoigne lors d'une audition de la commission des services financiers de la Chambre des représentants à Washington, aux États-Unis, le 23 octobre 2019. © REUTERS/Erin Scott

Les résultats de Facebook pour le premier trimestre ont été bons, la société ayant dépassé les attentes de Wall Street et annoncé une augmentation du nombre d'utilisateurs. Mais Mark Zuckerberg a commencé l'annonce des résultats sur un ton sombre, en anticipant les effets potentiellement néfastes d'un retour à la normale trop précoce dans le contexte de la pandémie de coronavirus."Je crains qu'une réouverture trop rapide garantisse un rebond de l'épidémie avec des conséquences sanitaires et économiques encore pires", a-t-il déclaré.

Le PDG de Facebook a également déclaré qu'il craignait que l'urgence sanitaire et les retombées économiques de la pandémie ne durent plus longtemps que les gens ne le pensent. Les propos du fondateur de Facebook surviennent alors qu'un autre dirigeant de la tech — Elon Musk — s'est employé à protester contre les mesures de confinement, en tweetant des messages tels que "rendez aux gens leur liberté !". Facebook a déclaré que l'épidémie de coronavirus avait durement touché ses revenus publicitaires en mars, alors que les prix des espaces publicitaires ont chuté et que des secteurs comme le voyage et l'automobile ont interrompu leurs dépenses marketing sur le réseau social.

A lire aussi — Jeff Bezos est désormais deux fois plus riche que Mark Zuckerberg

Mais les utilisateurs ont afflué vers la collection de plateformes possédées par Facebook, dont WhatsApp et Instagram, pendant la pandémie. Le nombre total de personnes utilisant au moins l'un d'elles par mois a atteint 2,99 milliards au cours du premier trimestre. Facebook a attribué la hausse de l'engagement des utilisateurs à la pandémie et aux mesures de confinement dans les pays du monde entier, car les gens cherchent des moyens de rester en contact avec leurs amis et leur famille et d'obtenir plus d'informations sur la maladie.

Même la réalité virtuelle semble prendre de l'ampleur. La catégorie "autres revenus" de Facebook, qui comprend notamment le casque Oculus VR et les haut-parleurs intelligents Portal, a augmenté de 80 % par rapport à l'année précédente. "La technologie qui nous permet de nous sentir présents" est attrayante lorsque les gens ne peuvent pas voyager dans la vie réelle, a déclaré Mark Zuckerberg. "Il est possible que cela ait accéléré certaines tendances".

Mais Mark Zuckerberg n'a pas prédit une accélération à long terme de la réalité virtuelle. Et Facebook a reconnu qu'une fois la menace de la pandémie dissipée, les foules qui visitent actuellement ses différents services en ligne devraient se raréfier. "Nous nous attendons à perdre au moins une partie de cet engagement accru lorsque les diverses restrictions seront assouplies", a déclaré l'entreprise.

Version originale : Hugh Langley/ Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :