Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Mars aurait bien eu un anneau il y a environ 3,5 milliards d'années

Mars aurait bien eu un anneau il y a environ 3,5 milliards d'années
Illustration montrant un système d'anneaux planétaires au-dessus de Mars. © Flickr.com/Kevin Gill

On est encore loin de tout savoir sur la planète Mars tant convoitée par Elon Musk. Comme nous l'avait résumé Franck Montmessin, directeur de recherche au laboratoire LATMOS (Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations spatiales) du CNRS, "chaque nouvelle mission apporte son lot de découvertes et l'on s'approche d'un récit qui tient à peu près la route, avec, certes, des zones d'ombre [...]." Une étude présentée à l'occasion de la 236e édition de la réunion de l'American Astronomical Society et acceptée par la revue The Astrophysical Journal Letters confirmerait que Mars aurait bien eu autrefois un anneau.

Les anneaux font partie d'une des caractéristiques bien connues de la planète Saturne, mais celle-ci n'est pas la seule à en posséder au sein du Système solaire. Uranus, Neptune, Jupiter ou la planète naine Hauméa, membre de la ceinture de Kuiper, en ont aussi, et il semblerait que Mars faisait partie de ce groupe autrefois, d'après les observations et les calculs réalisés sur l'une de ses deux lunes connues, Deimos. La plus petite lune de Mars orbite autour d'elle avec une légère inclinaison (1,8 degrés) par rapport à l'équateur de la planète rouge. Les scientifiques ont supposé que cela pourrait être le résultat de l'existence d'un anneau planétaire.

"Le fait que l'orbite de Deimos ne soit pas exactement dans le plan de l'équateur de Mars a été considéré comme sans importance, et personne ne s'est soucié d'essayer de l'expliquer", a déclaré l'astronome Matija Ćuk de l'Institut SETI dans un communiqué de presse. Et d'ajouter : "mais une fois que nous avons eu une nouvelle grande idée et que nous l'avons regardée avec un nouveau regard, l'inclinaison orbitale de Deimos a révélé son grand secret".

Cette idée n'est pas totalement nouvelle : en 2017, des chercheurs avaient déjà émis l'hypothèse que Mars possédait autrefois un anneau, à l'aide de simulations sur la plus grosse de ses deux lunes, Phobos. Celle-ci pourrait s'être formée suite au crash d'un astéroïde sur Mars, qui aurait envoyé des débris dans l'espace. Ces débris auraient formé un anneau, qui se serait ensuite agglutiné en une forme antérieure beaucoup plus massive que la Phobos qu'on connaît aujourd'hui. Et ce phénomène se serait répété à plusieurs reprises : "au cours de milliards d'années, des générations de lunes martiennes ont été détruites en anneaux. Chaque fois, l'anneau donnerait alors naissance à une nouvelle lune plus petite pour répéter le cycle à nouveau", peut-on lire dans le communiqué.

Les chercheurs poursuivent : "nous pouvons dire que seule une lune se déplaçant vers l'extérieur aurait pu fortement affecter Deimos, ce qui signifie que Mars devait avoir un anneau poussant la lune intérieure vers l'extérieur." D'après Matija Ćuk et son équipe, cette lune "pourrait avoir été 20 fois plus massive que Phobos, et pourrait avoir été son 'grand-parent' existant il y a un peu plus de 3 milliards d'années, ce qui a été suivi par deux autres cycles de lune annulaire, la dernière lune étant Phobos." Tout cela se serait produit "quelque chose comme il y a 3,5 milliards d'années", a indiqué Matija Ćuk au site ScienceAlert.

Les scientifiques ont aussi supposé que la lune Phobos actuelle se serait ainsi formée il y a "seulement" 200 millions d'années. Cette hypothèse pourra être validée ou non après le retour d'échantillons d'une future mission de la JAXA, l'agence spatiale japonaise, qui prévoit d'envoyer une sonde vers Phobos en 2024. L'engin spatial devrait notamment recueillir des échantillons de la surface de la lune et les ramener sur Terre pour analyse.

A lire aussi — Mars pourrait s'être formée bien plus tard qu'on ne le pensait

Découvrir plus d'articles sur :