• La tempête Isaac est sur le point de frapper les Antilles françaises ce jeudi 13 septembre 2018, dans l'après-midi, heure locale. 
  • Selon Météo France, Isaac se déplace à une vitesse de 31 km par heure et passera entre la Martinique et la Dominique. 
  • La Guadeloupe et la Martinique ont été placées en vigilance rouge pour fortes pluies. 

Alors que l'ouragan Florence menace la côté est des Etats-Unis et devrait toucher environ 10 millions de personnes, la tempête tropicale Isaac est sur le point de frapper les Antilles françaises, ce jeudi après-midi, heure locale. 

Selon les données de Météo France, Isaac — l'ouragan qui s'est transformé en tempête tropicale — se déplace à une vitesse de 31 km par heure et passera entre la Martinique et la Dominique. 

La Martinique et la Guadeloupe ont été placées en vigilance rouge pour fortes pluies et les habitants ont été priés d'éviter tout déplacement, de rester chez eux et ne pas se baigner dans les zones exposées. Mais la Guadeloupe reste l'archipel qui sera la plus fortement touché par la tempête Isaac. 

Selon Météo France, les vents devraient souffler à plus de 150 km par heure en Martinique notamment. Et ce sera aussi le cas en Guadeloupe, a indiqué le préfet de Guadeloupe Philippe Gustin dans un communiqué: 

"En Guadeloupe les vents seront très forts, avec des rafales de 110 à 130 km/h et des pluies abondantes. Le littoral de l'archipel subira des déferlements puissants. Il est donc fortement déconseillé d'approcher du rivage, durant cet événement."

Environ un an après le passage de l'ouragan Irma dans la région, les habitants de Guadeloupe ont pris leurs précautions en faisant des réserves d'eau et de nourriture au supermarché et en calfeutrant et barricadant portes et fenêtres, raconte Francetvinfo.

Saint-Martin et Saint-Barthélémy, les deux îles les plus dévastées par Irma l'an dernier, ont été quant à elles placées sous vigilance orange. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous pourriez voyager dans des trains autonomes de la SNCF d’ici 5 ans — voici ce que l’on sait déjà sur ce projet

VIDEO: C'est en partie notre faute si les punaises de lit se multiplient — voici pourquoi