Publicité

Marvel attaque les créateurs de Thor, d'Iron Man et Spider-Man en justice

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Marvel attaque les créateurs de Thor, d'Iron Man et Spider-Man en justice
© "Marvel's Avengers"/Square Enix
Publicité

Disney et sa division Marvel poursuit d'anciens artistes de comics pour garder le contrôle total de certains personnages iconiques. Le géant du divertissement a intenté un procès à Larry Lieber ainsi qu’aux héritiers de Stan Lee, Steve Ditko, Don Heck, Don Rico et Gene Colan. Le magazine The Hollywood Reporter a pu consulter les poursuites et rapporte que Disney affirme détenir la pleine propriété de personnages comme Iron Man, Spider-Man et Thor.

Cette action en justice a été lancée car des proches des artistes ont émis des avis de résiliation du copyright de ces personnages pour tenter de récupérer une partie de leurs droits d’exploitation. Ces artistes ont tous co-créé les super-héros en question entre les années 1950 et 1970. Leurs créations ont été réalisées alors qu'ils travaillaient sur la base d'un contrat “for hire”. Selon Marvel, cet arrangement signifie que les artistes ne peuvent pas réclamer leurs droits en vertu de la loi sur le droit d'auteur.

À lire aussi — Marvel signe un nouveau succès au box-office américain avec 'Shang-Chi'

En parlant de Larry Lieber, qui est le frère de Stan Lee, Marvel a déclaré dans son action en justice : "Marvel a confié à Lieber des histoires à écrire et l’entreprise a eu le droit d'exercer un contrôle créatif sur les contributions de Lieber. De plus, Marvel a payé Lieber un tarif à la page pour son travail."

Pour l’avocat Marc Toberoff, qui représente les artistes, ces poursuites se basent sur "une interprétation anachronique et très critiquée du 'travail fait sur commande' dans le cadre de la loi sur le droit d'auteur de 1909, qui doit être rectifiée".

Ce n’est pas l’avis de l'avocat de Marvel, Dan Petrocelli, qui a déclaré à Reuters : "Comme il s'agissait d'œuvres réalisées pour le compte d'autrui et donc appartenant à Marvel, nous avons intenté ces poursuites pour confirmer que les avis de résiliation sont invalides et sans effet juridique."

Ce n'est pas la seule bataille juridique récente dans laquelle Marvel et Disney ont été impliqués. L'actrice du film "Black Widow", Scarlett Johansson, a poursuivi Disney pour la sortie simultanée de ce long-métrage. En effet, la comédienne affirme que Disney a violé son contrat en lançant le film à la fois dans les salles de cinéma mais aussi sur son site de streaming Disney+. Selon des documents judiciaires partagés à la rédaction d’Insider, les représentants de Scarlett Johansson ont contacté Marvel pour s'assurer que le film ne sortirait qu'en salles.

Version originale : Zahra Tayeb / Insider

À lire aussi — Netflix, Disney+, Apple TV+... les films et séries à voir cette semaine du 24 au 30 septembre

Découvrir plus d'articles sur :