Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Masques, TGV remplis à moitié, prix... Voici le plan de la SNCF pour le déconfinement

Masques, TGV remplis à moitié, prix... Voici le plan de la SNCF pour le déconfinement
La SNCF devrait commencer par faire circuler 50 à 60 de ses trains le 11 mai. © Jonathan Merzougui/ Unsplash

Après la grève des cheminots, la pandémie de Covid-19 a fortement perturbé l'activité de la SNCF. Et amputé ses finances. A tel point que le PDG du groupe, Jean-Pierre Farandou, a demandé l'aide de l'Etat. L'entreprise accuserait un manque à gagner de 2 milliards d'euros, conséquence de la crise sanitaire. Mais le gouvernement n'aurait pas l'intention d'accéder à sa demande pour le moment, selon l'AFP. La compagnie ferroviaire a donc tout intérêt à bien négocier la sortie du confinement. En effet, si les trains n'ont jamais tout à fait cessé de circuler, le 11 mai devrait marquer le véritable retour aux affaires de la SNCF. Dans un entretien au Parisien, Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, a détaillé le plan de reprise de la circulation des trains.

Pour être au rendez-vous de ce "défi collectif inédit", la compagnie ferroviaire a prévu un certain nombre de mesures sanitaires, dont le port du masque obligatoire dans l'ensemble des transports, comme annoncé par Edouard Philippe, à l'occasion de la présentation du plan de déconfinement. Comme les passagers d'Air France, les voyageurs empruntant le réseau SNCF devront être muni de leur propre masque. En effet, la compagnie ferroviaire n'en distribuera pas, indique Christophe Fanichet. Il devrait toutefois être possible d'en acheter en gare, dans les commerces ou à des distributeurs. Des "contrôles très stricts" devraient être accomplis afin de s'assurer que tout le monde porte un masque, prévient Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, sur BFM. Ceux qui n'ont porteront pas seront punis par une amende. "Le prix n'est pas encore connu, c'est aux pouvoirs publics de le définir", précise Christophe Fanichet.

A lire aussi — Comment fabriquer un masque chez soi ? Tissu, taille, norme Afnor... Nos conseils pour une protection efficace

Des TGV remplis à moitié

Le PDG de SNCF Voyageurs annonce également la mise en place de 500 distributeurs de gel hydroalcoolique dans 165 gares, ainsi que la désinfection des trains au moins une fois par jour. Par ailleurs, le remplissage des rames sera restreint afin de faciliter la distanciation sociale. Le taux d'occupation sera bloqué à 50% sur les Intercités et TGV.

Les voyageurs pourront en outre consulter à l'avance l'affluence dans leurs trains, grâce à l'appli SNCF. Les usagers pourront se connecter la veille de leur voyage, où des emojis — rouge, oranges ou verts — les renseigneront sur le taux d'occupation des trains. "Cette information permettra aux voyageurs , principalement dans les trains du quotidien, de prendre un train plus tôt ou plus tard en fonction de l'affluence attendue", explique Christophe Fanichet. Il promet en outre que la SNCF publiera "les horaires de tous les trains qui circuleront pendant les trois prochaines semaines". Qu'il s'agisse de TER, Transiliens TGV ou Intercités.

A lire aussi — Pouvez-vous déjà réserver vos prochaines vacances ? Les réponses à 5 questions sur l'été 2020

Un dispositif de filtrage sera également mis en place dans les gares. "Le filtrage aura lieu à l'entrée des gares. Comme lorsque vous faites vos courses depuis le confinement , il est probable que vous n'entriez pas directement", avertit Christophe Fanichet. Des agents vigies, chargés de réguler les flux de voyageurs, seront déployés en Île-de-France. L'objectif est d'éviter les attroupements sur les quais, afin que les distances physiques soient respectées.

Le trafic restera réduit le 11 mai, mais les prix de devraient pas augmenter

La SNCF devrait donner plus de détails sur la circulation de ses trains vendredi, lorsqu'elle présentera officiellement son plan pour le déconfinement. Christophe Fanichet a toutefois donné quelques indications au Parisien : "L'idée est de faire circuler 50% à 60% des trains du quotidien puis de montrer très vite à trois trains sur quatre". Les Echos, dans un article du 4 mai, se montraient moins optimistes : seuls 15% des liaisons TGV seraient remises en service à partir du 11 mai. Soit un peu plus du double de la circulation actuelle (7%). Ainsi, 90 trains quotidiens devraient circuler, selon le journal. Contre 600 d'ordinaire.

La situation financière délicate de la SNCF, à laquelle s'ajoute un trafic réduit, entraînera-t-elle une hausse des prix ? A priori non. "Nous veillerons à maintenir des prix raisonnables, pratiqués pendant le confinement. Il n'est pas question de les augmenter pour se rattraper", assure le PDG de SNCF Voyageurs.

La compagnie ferroviaire se montre donc ambitieuse pour la sortie du confinement. Reste à savoir si ce plan est réalisable. Beaucoup de professionnels du transport en doutent, et l'ont fait savoir au gouvernement dans une lettre ouverte. "De très nombreux cheminots craignent de reprendre le 11 mai", alerte Florent Monteilhet, secrétaire général adjoint de l’UNSA-Ferroviaire, relayé par Le Monde.

A lire aussi — Bruxelles anticipe une récession historique en France et dans la zone euro en 2020

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :