Pierre Gattaz, le président du Medef. Facebook/Medef

A l'approche des présidentielles, c'est la course aux propositions économiques des candidats.

Ce jeu d'influence sur les candidats, aucun syndicat professionnel n'y échappe.

Le Medef a ainsi présenté hier son plan d'actions pour faire de la France "la Silicon Valley des objets connectés", rapporte Les Echos.

Pour ce faire, le Medef ne s'imagine plus être un simple syndicat mais aussi un investisseur soutenant directement les entreprises.

Il a annoncé hier la création d'un fonds d’investissement pour aider environ 1 000 entreprises à proposer "des nouveaux produits et services personnalisés" fondés sur la collecte, le traitement et l’exploitation des données.

Concrètement, les tickets d'entrée du syndicat pourront aller de 50.000 euros à 2 millions d'euros, lors d'un lancement industriel ou commercial. Ces financements prendront la forme d'obligations convertibles, d'un fonds dettes ou via un spin off d'une entreprise, c'est-à-dire la scission d'une activité qui engendre la création d'une nouvelle société.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il y a eu 227 levées de fonds en 2016 en France — voici les 6 intermédiaires qui ont réalisé le plus d'opérations

On vous explique pourquoi le caviar coûte si cher