La conjoncture économique s'améliore, et les cadres en profitent.

En 2018, leur salaire médian augmente de 2,7% par rapport à 2017, pour s'établir à 44.720 euros, selon le baromètre Expectra des salaires cadres pour 2018, publié lundi 3 septembre 2018. C'est la plus forte hausse en 10 ans.

Selon ce cabinet de recrutement, filiale du groupe Randstad, l'optimisme des dirigeants d'entreprises les pousse à recruter. Les cadres "bénéficient d'une conjoncture porteuse, marquée par un taux de chômage inférieur d'un point au plein emploi", commente Christophe Bougeard, DG d'Expectra.

Le taux de chômage des cadres s'élève à 3,3%, selon l'INSEE.

Les salaires des cadres augmentent depuis 2011, mais la hausse observée en 2018 est supérieure à la tendance. Expectra

"Les cadres ont retrouvé des marges de manœuvre pour négocier leur rémunération", ajoute Christophe Bougeard. "Cette situation confirme en outre des tensions de plus en plus nettes sur certains profils. La guerre des talents est belle et bien déclarée."

La hausse est homogène, entre 2,4 et 2,7%, à travers tous les secteurs sondés. Il y a un domaine qui sort du lot: le BTP et la construction, dont les salaires des cadres augmentent de 4,2%. Une hausse qui s'explique par les investissements dans les grands projets et les infrastructures, comme le Grand Paris Express, l'extension des aéroports de Paris, Lyon et Marseille, ou la construction de ligne ferroviaires.

Pour obtenir ces données, Expectra a analysé 77.249 fiches de paie, en prenant en compte les salaires bruts annuels, sans les congés payés et divers primes.

Voici les neuf métiers de cadres qui ont vu leur rémunération le plus augmenter en 2018.

9. Ingénieur process — +7,1%

Salaire médian national: 39.090 euros.

L'industrie s'est remise à recruter depuis 2017, mais il existe une pénurie de candidats, notamment pour les profils exigeants des compétences spécifiques pour accompagner la transformation numérique des entreprises. Les ingénieurs process sont ainsi très recherchés. Selon Expectra, 72,1% des recrutements à ce poste sont jugés difficiles par manque de profils qualifiés.

8. Responsable comptabilité — +7,3%

Salaire médian national: 44.730 euros.

La population des comptables est vieillissante. Des compétences logicielles poussées et la maîtrise des langues étrangères sont très demandées. Pour ces raisons, 51,6% des recrutements pour les cadres du secteur sont jugés difficiles, selon Expectra.

7. Chef de projet informatique études — +7,4%

Salaire médian national: 44.670 euros.

Plusieurs facteurs entraînent une hausse des rémunérations dans l'informatique. La transformation numérique des entreprises, tirée par le développement de l'intelligence artificielle, de l'internet des objets, et du cloud computing, fait que les profils les plus pointus sont très recherchés.

5 ex-aequo. Ingénieur sécurité — +7,9%

Salaire médian national: 42.270 euros.

La cybersécurité est un facteur de plus en plus important pour les entreprises. C'est le domaine où les talents seront les plus demandés dans les dix prochaines années.

5 ex-aequo. Responsable logistique — +7,9%

Salaire médian national: 41.100 euros.

La progression du commerce en ligne continue de transformer les chaînes d'approvisionnement. Il y a une forte demande sur les profils logistiques, ce qui a un impact sur les salaires.

4. Ingénieur de maintenance — +8,1%

Salaire médian national: 41.770 euros.

Là aussi, la transformation numérique demande des profils avec des compétences spécifiques.

3. Ingénieur BTP — +8,5%

Salaire médian national: 39.730 euros.

Sur les cinq dernières années, les rémunérations dans le secteur du BTP ont bondi de 9,5%. Le marché est porté par de nombreux projets de construction, dans l'infrastructure et l'immobilier commercial. La transformation numérique rend les profils qui maîtrisent certaines compétences nouvelles et rares particulièrement recherchés.

2. Responsable des études — +8,6%

Des ouvriers sur une ligne de production de batteries pour véhicules électriques à Huzhou en Chine. Reuters/Stringer

Salaire médian national: 45.720 euros.

Les entreprises du secteur industriel continuent d'investir en France, notamment dans l'innovation, la recherche et développement et la production.

1. Chef de projet webmarketing — +9,5%

Salaire médian national: 39.900 euros.

Les entreprises ont du mal à recruter ce type de profils, qui exigent des nouvelles compétences. Les chefs de projet doivent notamment maîtriser les leviers du web social, pour s'adapter aux habitudes des acheteurs des plus jeunes générations, qui sont nés avec internet.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce à quoi tiennent le plus les salariés français dans leur travail

VIDEO: Ces étonnants projets de gratte-ciels sont en bois