Publicité

Michael Burry, l'investisseur star de 'The Big Short', alerte sur 'la plus grosse bulle spéculative' de l'histoire

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Michael Burry, le gestionnaire de fonds qui avait anticipé la crise des subprimes. © Jim Spellman/WireImage
Publicité

Michael Burry a mis en garde mardi 15 juin contre la plus grande bulle boursière de l'histoire, suggérant que ses préoccupations concernant la spéculation effrénée n'ont fait que croître pendant son absence de 10 semaines sur Twitter. "Les gens me demandent toujours ce qui se passe sur les marchés", a tweeté l'investisseur. "C'est simple. La plus grosse bulle spéculative de tous les temps en tout point. De deux ordres de grandeur. #FlyingPigs360."

Le hashtag est probablement une référence à un célèbre dicton en matière d'investissement : "Les taureaux font de l'argent, les ours aussi, mais les cochons se font massacrer." Les taureaux font référence à un marché financier au sein duquel les cours montent ("bull market" en anglais), les ours à un marché baissier ("bear market" en anglais). Michael Burry a répété à plusieurs reprises aux investisseurs qu'ils étaient trop gourmands, qu'ils spéculaient de manière sauvage, qu'ils prenaient trop de risques et qu'ils recherchaient des rendements irréalistes.

À lire aussi — Michael Burry, l'oracle de Wall Street, prédit l’effondrement des cryptomonnaies

Le patron de Scion Asset Management a supprimé son profil Twitter début avril après avoir tiré la sonnette d'alarme sur les actions Tesla — qu'il vend à découvert — ainsi que sur GameStop, le bitcoin, le dogecoin, Robinhood, les SPAC, l'inflation et le marché boursier en général. Il a recommencé à tweeter lundi.

Ignoré comme la déesse Cassandre

Michael Burry est surtout connu pour son pari d'un milliard de dollars contre la bulle immobilière américaine au milieu des années 2000, qui a été immortalisé dans le livre et le film "The Big Short". Il a également contribué à jeter les bases de la frénésie d'achat autour de GameStop cette année, en prenant une participation dans le détaillant de jeux vidéo en 2019 et en écrivant plusieurs lettres à son conseil d'administration.

L'investisseur, qui s'est plaint à de nombreuses reprises que ses avertissements étaient ignorés, affiche le nom "Cassandra" sur son profil Twitter, en référence à la prêtresse de la mythologie grecque qui était maudite par les dieux pour partager de vraies prophéties, sans jamais être crue.

Le dernier tweet de Michael Burry fait écho à ses autres mises en garde. Par exemple, il a comparé l'engouement autour du bitcoin, des véhicules électriques et des actions mèmes aux bulles Internet et immobilière et a déclaré plus tôt cette année que le marché boursier "danse sur le fil du rasoir".

Version originale : Theron Mohamed/Markets Insider

À lire aussi — Michael Burry, qui avait anticipé la crise des subprimes, a parié contre l'action Tesla en Bourse

Découvrir plus d'articles sur :