Publicité

Michael Burry, star de 'The Big Short', alerte sur la Bourse américaine et appelle à boycotter les Gafa

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Michael Burry, star de 'The Big Short', alerte sur la Bourse américaine et appelle à boycotter les Gafa
Michael Burry, l'investisseur qui avait prédit la crise des subprimes à la fin des années 2000. © Astrid Stawiarz/Getty Images
Publicité

Michael Burry a averti que le marché boursier américain était dans une situation précaire, a accusé la Réserve fédérale de tromper les investisseurs et a appelé à renoncer aux plus grandes entreprises technologiques américaines dans une rafale de tweets ce week-end. L'investisseur à contre-courant est surtout connu pour son pari d'un milliard de dollars contre la bulle immobilière aux États-Unis — qui a fait l'objet d'un livre et d'un film : "The Big Short" — et pour avoir, sans le vouloir, jeté les bases de la vente à découvert de GameStop et du boom des actions mèmes.

Michael Burry a tweeté un lien vers un document de recherche récent selon lequel la valeur du marché boursier américain a augmenté de 5 dollars pour chaque dollar investi. Le chef de Scion Asset Management a noté que la majorité des millennials utilisent des véhicules passifs tels que les fonds indiciels pour acheter des actions, ce qui signifie que les prix pourraient devenir encore plus tendus. "Ce ratio de 5:1 deviendra beaucoup, beaucoup plus stupide avec le temps", a-t-il déclaré, ajoutant que le déséquilibre est le "produit d'un paradigme" qui pourrait se poursuivre ou s'inverser.

À lire aussi — La star de Wall Street Michael Burry parie encore contre l'action Tesla en Bourse

"C'est le fil du rasoir, PARCE QUE nous sommes à 5:1", a déclaré Michael Burry. "Cela peut aller jusqu'à 100:1. Ou devenir -5:-1. Mais les paraboles ne se résolvent pas latéralement."

Accusations portées contre le gendarme américain de la Bourse

Le patron de Scion a également critiqué la Fed, le gendarme américain de la Bourse, pour avoir minimisé la menace de l'inflation. Il a mis en avant un article du Wall Street Journal qui relève que le président de la Fed, Jerome Powell, a récemment cité l'une des jauges d'inflation les plus flatteuses de la banque centrale, au lieu d'un autre étalon qui affichait une hausse bien plus élevée des prix et n'a pas enregistré de baisse entre juillet et août.

"Alors, @federalreserve, est-ce que vous nous mentez, ou est-ce que vous nous mentez ?", a tweeté Michael Burry.

En outre, l'investisseur a souligné le récent retour de bâton contre deux responsables de la Fed pour avoir négocié des actions, ce qui les a incités à s'engager à vendre leurs avoirs. Michael Burry a noté qu'ils réaliseraient probablement des gains importants sur leurs investissements en les encaissant maintenant. "Le moment est bien choisi pour qu'un tollé éthique oblige les gouverneurs de la Fed à vendre leurs actions", a-t-il tweeté. "À moitié trop mignon."

Michael Burry appelle au boycott des grandes groupes de la tech

Michael Burry, qui compte #BoycottAmazon et #BoycottFacebook parmi les hashtags de sa bio Twitter, a également exhorté ses followers à cesser d'acheter des produits et des services des principales entreprises technologiques du pays. "Boycottez la big tech", a-t-il déclaré dans un tweet supprimé depuis. "Que ce soit un peu ou beaucoup, s'il vous plaît, faites-le. Pour votre santé, et celle des autres."

L'investisseur a mis en avant la récente enquête "Facebook Files" du Wall Street Journal, qui a accusé les dirigeants du groupe de réseaux sociaux d'avoir ignoré les avertissements concernant les effets néfastes de leurs services sur les personnes. Il a également mis en avant les allégations selon lesquelles un cadre de la tech aurait donné l'ordre à ses employés de déterrer des saletés sur Donald Trump pour aider la campagne d'Hillary Clinton. Des accusations révélées dans un acte d'accusation la semaine dernière.

"Ce n'est pas parce que je peux gagner beaucoup d'argent en vendant des #NFT que je dois le faire ? Non", a déclaré Michael Burry, en faisant référence aux jetons non fongibles. "Les capitalistes peuvent faire preuve d'un peu de retenue. Les #BigTech aussi."

Michael Burry a précédemment averti que les actions américaines étaient dangereusement surévaluées et que "la mère de tous les krachs" était à venir. Il a également rejeté l'engouement autour de l'entreprise Tesla d'Elon Musk, d'Ark Invest de Cathie Wood, du bitcoin et d'autres cryptomonnaies, ainsi que des actions mèmes, percevant tout cela comme un battage médiatique et une spéculation à bout de souffle.

L'investisseur vedette a depuis supprimé l'intégralité de ses tweets, y compris ceux de ce weekend.

Version originale : Theron Mohamed/Markets Insider

À lire aussi — On vous présente Michael Burry, l'investisseur star de 'The Big Short' qui prédit un krach des cryptomonnaies

Découvrir plus d'articles sur :