Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Michel-Édouard Leclerc annonce le lancement d'un site pour 'partir à la conquête d'Amazon'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Michel-Édouard Leclerc annonce le lancement d'un site pour 'partir à la conquête d'Amazon'
© Exclusive - Michel-Edouard Leclerc appears on Et En MÍme Temps show on BFM in Paris, France on September 15, 2019. Photo by Jerome Domine/ABACAPRESS.COM Rendez-vous | 700106_001 Paris France

"On va relever le défi d'Amazon". Interviewé ce mercredi 11 mars par Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV, Michel-Édouard Leclerc se montre offensif à l'encontre du géant américain du e-commerce. Il a annoncé par la même occasion le lancement de son propre site d'ici quelques mois : "là, au printemps (...) sur tous les sites internet de Leclerc, (...) on va unifier ce portail et on va partir à la conquête d'Amazon sur l'alimentaire et le non-alimentaire". Le distributeur devrait donc regrouper ses offres commerciales sur un même site, contrairement à ce qui existe aujourd'hui.

Leclerc compte en effet actuellement une dizaine de sites différents : drive pour les courses bien sûr, mais aussi high tech, voyages, optique, bijoux, parapharmacie, billetterie, bricolage, jardinage etc. Ces différents portails réaliseraient "déjà plus de 3 milliards de chiffre d'affaires", toujours selon le PDG. Un chiffre qui est d'ores et déjà conséquent quand on le compare à celui réalisé en France par Amazon. Le dernier chiffre d'affaires annuel communiqué par le géant américain date de 2018 et il était de 4,5 milliards d'euros selon Le Point. LSA de son côté, s'appuyant sur les données de Kantar, estimait plutôt un chiffre de 6,6 milliards d'euros pour la même année.

À lire aussi — Le groupe Carrefour se relance, Leclerc ralentit sa course en février

Michel-Édouard Leclerc a enfoncé le clou ce mercredi matin et montré les ambitions de son groupe : "sur les 10 ans qui viennent, je pense que Leclerc sera le Amazon français avec des salariés en plus et des experts en plus". Et quand on lui demande si les clients, à l'instar de ce que fait Amazon, auront aussi la possibilité de se faire livrer en deux heures, il botte en touche : "non ce n'est pas l'objectif de nos clients. D'abord nous on habite beaucoup en province et il n'y a personne à la maison pendant qu'on bosse en province".

Découvrir plus d'articles sur :