Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Michel Platini placé en garde à vue au sujet de l'attribution de la Coupe du monde au Qatar

Michel Platini placé en garde à vue au sujet de l'attribution de la Coupe du monde au Qatar
© Exclusive - Michel Platini is interviewed by Christophe Dugarry on RMC Sport in Paris, France on October 30, 2018. Photo by Alain Apaydin/ABACAPRESS.COM | 657568_020 Paris France

L'ancien capitaine de l'équipe de France de football, et ancien président de l'UEFA, Michel Platini, a été placé en garde à vue ce mardi 18 juin, selon Mediapart. L'ancien numéro 10 des Bleus est entendu dans les locaux de l'Office anti-corruption de la police judiciaire (OCLCIFF) à Nanterre dans le cadre d'une enquête sur l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Claude Guéant, ancien secrétaire général de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, est également auditionné, sous le statut de "suspect libre".

Cette enquête préliminaire a été ouverte par la Parquet national financier en 2016, en collaboration avec les autorités suisses et américaines, pour "corruption privée", "association de malfaiteurs", "trafic d'influence et recel de trafic d'influence", rappelle le site d'investigation. Le PNF cherche à déterminer le rôle de la France dans cette affaire, notamment la réunion secrète qui s'est tenue à l'Elysée, le 23 novembre 2010, neuf jours avant l'attribution de l'organisation du tournoi a l'Emirat.

Selon Le Monde, ce déjeuner a eu lieu en présence de Nicolas Sarkozy, de Claude Guéant, de Michel Platini, de Tamim Ben Hamad Al Thani, l'actuel émir du Qatar, et Hamad Ben Jassem alors Premier ministre de l'Emirat. Une rencontre qui s'est tenue neuf mois avant le rachat du PSG par le fonds qatari QSI, et un peu plus d'un an avant le lancement de la chaîne BeIN Sports en France, qui appartient au groupe qatari Al-Jazeera.

Pour Sepp Blatter, président de la FIFA à l'époque et plus virulent accusateur de Michel Plataini, cette réunion a servi à convaincre Michel Platini, membre du conseil exécutif de la FIFA, de voter en faveur du Qatar. Des accusations que nie le principal intéressé, qui explique avoir fait son choix avant le déjeuner, résume Mediapart.

Le petit pays du Golfe a remporté le scrutin face aux Etats-Unis à 14 voix contre 8. Un résultat qui a attiré les soupçons de corruption très tôt, car l'Emirat ne s'est jamais qualifié pour une Coupe du monde, et les conditions climatiques rendent impossible la tenue de la compétition selon le calendrier habituel. Elle aura d'ailleurs lieu en novembre-décembre 2022.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :