Satya Nadella

Satya Nadella, le patron de Microsoft. Wikimedia Commons/Jacoplane

C’est une petite révolution au sein de Microsoft. Sous la direction de Satya Nadella depuis maintenant cinq ans, le géant de la tech a décidé de réformer son processus de recrutement en testant la méthode dite "Structure Alternative de Recrutement".

Traditionnellement, passer un entretien chez Microsoft n'est pas une mince affaire. Composé de plusieurs sessions techniques de jeux de maths — par exemple, comme le relate The Telegraph, demander aux candidats combien de balles de ping-pong peut contenir un Boeing 747 — les candidats aux entretiens sont dès leurs premiers pas au sein du géant de la tech confrontés à une culture d'entreprise rigide.

Mais Microsoft s'est rendu compte que les casse-têtes qu'elle mettait en place pour tester ses recrues n'avaient pas vraiment de rapport avec les tâches concrètes et les compétences aussi bien humaines que techniques, que requiert le poste.

Microsoft veut complètement redessiner le processus de recrutement, notamment en faisant preuve de plus d'empathie au sein de celui-ci.

"Nous avons voulu que ce processus corresponde davantage aux exigences auxquelles nos candidats doivent pouvoir faire face au travail", a déclaré John Montgomery, directeur partenaire du programme de management chez Microsoft à Business Insider. "Nous leur demandons de collaborer. Ils peuvent poser des questions. Nous voulions que le processus ressemble davantage à ce que l'on attend d'un employé en poste."

Résoudre de vrais problèmes, pour de vrais clients

Une des premières recrues embauchée via ce nouveau processus de recrutement alternatif, Carol Smith, gestionnaire de programme senior chez Microsoft, a déclaré que c'est pour cette raison qu'elle a choisi de travailler chez Microsoft.

"Le processus basé sur un scénario m'a donné une excellente idée de ce à quoi mon poste chez Microsoft pourrait ressembler et sur comment travailler avec mes futurs collaborateurs; bien plus que lors d'autres entretiens", a déclaré Smith. "Cet entretien a été le plus dur auquel j'ai jamais été confrontée, mais c'était également le meilleur."

John Montgomery affirme à Business Insider que le noyau de ce changement culturel au sein de l'entreprise repose surtout sur la volonté de résoudre de vrais problèmes, pour de vrais clients.

Pour ce faire, son nouveau processus a été testé directement sur ses employés en interne à l'été 2016, qui ont été soumis à une série d'entretiens de groupe leur permettant de tester leur capacité à travailler en équipe, sur des scénarios faisant appel à des problématiques réelles au sein de l'entreprise.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 21 questions qu'on vous pose en entretien d'embauche pour vous piéger — et comment y répondre

VIDEO: Cet accessoire est l’invention idéale pour en finir avec les cheveux coincés dans le tuyau d'évacuation de la douche — mais on ne peut s’en servir qu’une fois