Microsoft vient atteindre son objectif de 20 Mds$ de recettes dans le cloud avec près d'un an d'avance

Satya Nadella, CEO de Microsoft. REUTERS/Shannon Stapleton

  • L'activité de cloud commercial de Microsoft vient d'atteindre les 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires annualisé, un objectif que le DG Satya Nadella s'était fixé en 2015.
  • La croissance du cloud de Microsoft a été portée par la version cloud de sa suite logicielle Office 365 et ses services de cloud computing Azure.
  • Cela dit, Azure restes loin derrière l'offre cloud Amazon Web Services en terme de chiffre d'affaires.

Il y a trois ans, le DG de Microsoft Satya Nadella a lancé ce défi: l'activité de cloud commercial de l'enterprise atteindrait un chiffre d'affaires annualisé de 20 milliards de dollars d'ici la fin de son exercice fiscal 2018. 

A l'époque, cela semblait être un objectif ambitieux. Le cloud de Microsoft représentait alors 6,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires, c'est-à-dire les recettes attendues si l'activité continue de croître au même rythme que lors du dernier trimestre de son trimestre le plus récent

Mais jeudi, Microsoft s'est montré à la hauteur de la promesse de Nadella. Dans ses résultats pour le premier trimestre de son exercice, le groupe a annoncé qu'il avait déjà franchi et même dépassé ce cap des 20 milliards de dollars, avec trois trimestres d'avance.

Au cours du dernier trimestre, le cloud commercial de Microsoft a enregistré un chiffre d'affaires de 5 milliards de dollars, et une marge brute de 57%, soit la part du chiffre d'affaires qui reste une fois qu'on a retranché les coûts pour faire ou offrir des biens ou services.

A partir de maintenant, Microsoft ne publiera plus son chiffre d'affaires annualisé pour cette activité. En lieu et place, le groupe annoncera son chiffre d'affaires réel. Depuis quelque temps, l'activité de cloud computing de Microsoft était sur la bonne voie. 

Au trimestre dernier, déjà, le chiffre d'affaires annualisé de cettet activité avait atteint 94,5% de son objectif de 20 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires du cloud commercial de Microsoft est porté par Azure, son service de cloud computing, et par Office 365, sa suite logicielle dédiée à la productivité, qui sont tous deux en forte croissance. Le chiffre d'affaires d'Azure a bondi de 90% au T1 de l'exercice fiscal de Microsoft, tandis qu'Office 365 a cru de 42% par rapport à la même période un an plus tôt.

En rattrapage d'Amazon

Il y a deux trimestres, Microsoft avait annoncé que pour la première fois le chiffre d'affaires généré par la vente d'abonnements de sa version cloud d'Office était supérieure aux recettes générées par la vente de licences traditionnelles de la suite logicielles. Et Microsoft est toujours sur cette lancée.

Cela dit, même en croissance et forte de ce succès, le cloud de Microsoft reste distancé par Amazon. La division Amazon Web Services du groupe de e-commerce est bien partie pour atteindre 18 milliards de dollars de recettes en 2017.

A priori, c'est moins que le chiffre d'affaires du cloud commercial de Microsoft, mais ce serait comme comparer des pommes et des poires. En effet, AWS est en concurrence avec la seule offre Azure de Microsoft. Or, Azure est juste une partie de l'activité de cloud commercial de Microsoft.

Microsoft s'efforce à réduire cet écart. Reste à voir si son service de cloud computing parviendra à dépasser Amazon. Mais il est certain que la bataille ne va pas s'arrêter tout de suite.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'action Amazon s'envole en Bourse après des résultats qui surpassent les attentes de Wall Street

Pourquoi les astronautes de la NASA portent des combinaisons blanches