Microsoft dit adieu à Internet Explorer, son navigateur historique

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Microsoft dit adieu à Internet Explorer, son navigateur historique
Google Chrome et Safari auront eu raison du navigateur de Microsoft. © Pixabay

Le célèbre logo bleu d'Internet explorer va disparaitre des écrans. Le navigateur de Microsoft, mis en service il y a plus de vingt-cinq ans, a été largement déserté au profit de ses concurrents nés dans la Silicon Valley, Chrome (Google) et Safari (Apple).

"Nous annonçons que le futur d'Internet Explorer sur Windows 10, c'est Microsoft Edge", a indiqué le géant de l'informatique sur son blog mercredi, avant de vanter les mérites de son autre navigateur, Edge. Il est "plus rapide, plus sûr et offre une expérience de navigation plus moderne", a reconnu la société, tout en étant "compatible avec les sites web et applications plus vieilles".

À lire aussi — Discord ne sera finalement pas racheté par Microsoft et envisage une introduction en Bourse

Une fin humoristique

De nombreux internautes ont posté des messages de condoléances ironiques sur Twitter jeudi, en référence aux plaisanteries dont le navigateur faisait l'objet depuis des années.

"Paix à ton âme Internet Explorer. Je ne l'utilisais jamais, mais quand il sera mort on ne pourra plus se moquer de lui", a ainsi commenté Arcader UwU. "Je me souviens de quand je m'en servais pour télécharger Chrome à chaque mise à jour de Windows", a raillé Hrishikesh Pardeshi.

"Ce navigateur semble vieux et dépassé de nos jours, mais à l'époque tout le monde en avait besoin", a tenté TheCool_ColdMan.

Microsoft a indiqué le 15 juin 2022 comme date fatidique où il n'y aura plus de support technique pour Internet Explorer.

Mais les sites conçus pour ce navigateur fonctionneront sous Edge au moins jusqu'en 2029, a promis la firme de Seattle, notamment parce que de nombreuses organisations "ont un nombre étonnamment élevé de sites web" fondés sur l'ancienne technologie.

"Les entreprises ont en moyenne 1678 applications d'ancienne génération", assure Microsoft.

Chrome, le navigateur de Google, détient près de 65% des parts de marché mondiales, d'après Statscounter. Safari, celui d'Apple, disponible sur les ordinateurs et autres appareils de la marque, arrive en deuxième position avec quasiment 19% des parts en avril 2021.

Firefox, de la fondation Mozilla, et Edge, sont en troisième et quatrième position (3,59% et 3,39%). Pour le dernier navigateur de Microsoft, il sera tout aussi difficile de rivaliser avec Google.

À lire aussi — Pourquoi les géants du web sécurisent mal vos données personnelles

Découvrir plus d'articles sur :