Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Microsoft rachète Bethesda, un des plus gros deals de l'histoire du jeu vidéo

Microsoft rachète Bethesda, un des plus gros deals de l'histoire du jeu vidéo
Le géant de la tech rachète l'éditeur de jeux vidéo pour 7,5 milliards de dollars. © Microsoft

C'est une acquisition historique qui va permettre à Microsoft de se renforcer à l'aube d'une nouvelle guerre des consoles. Ce lundi 21 septembre, le géant de Redmond annonce avoir signé un accord pour racheter ZeniMax Media, la maison-mère de l'éditeur de jeux vidéo Bethesda Softworks, un des poids-lourds du secteur à qui l'on doit des franchises comme "Fallout", "Doom" ou encore "The Elder Scrolls". Le montant de la transaction s'élève à 7,5 millards de dollars, selon un communiqué.

L'objectif pour Microsoft est clair et assumé : faire gonfler le catalogue du Xbox Game Pass, le service de jeux vidéo par abonnement disponible sur les consoles Xbox et sur PC. "Nous allons ajouter les franchises emblématiques de Bethesda au Xbox Game Pass pour console et PC", indique Phil Spector, le patron d'Xbox dans un billet de blog. "L'une des choses qui me réjouit le plus est de voir la feuille de route des futurs jeux de Bethesda, certains annoncés et d'autres non, sur console Xbox et PC, y compris 'Starfield', la nouvelle épopée spatiale très attendue actuellement en développement par Bethesda Games Studios."

Un signal fort envoyé aux fans

Le communiqué de Microsoft ne dit pas s'il est prévu de proposer les futurs jeux du studio en exclusivité — temporaire ou non — sur Xbox. C'est en tout cas un signal fort envoyé aux fans de jeux vidéo à quelques semaines du lancement de ses deux consoles nouvelle génération, les Xbox Series S et X. Les deux machines seront en vente à partir du 10 novembre prochain, quelques jours avant le lancement de la PlayStation 5 de Sony, prévue le 19 novembre.

Bethesda a d'ailleurs signé — avant l'annonce de son rachat — l'exclusivité temporaire de deux jeux à venir sur PlayStation 5 : "Deathloop" et "Ghostwire : Tokyo".

Ce rachat est l'une des opérations les plus importantes de l'histoire du jeu vidéo, devant celui de King ("Candy Crush") par Activision Blizzard pour 5,9 milliards d'euros en 2015, mais derrière l'acquisition de Supercell ("Clash of Clans", "Clash Royale") par Tencent en 2016. Le plus gros deal de l'histoire du jeu vidéo restant la fusion d'Activision ("Call of Duty") et Blizzard ("World of Warcraft") en 2008, une opération à 18,9 milliards de dollars.

ZeniMax possède également le studio lyonnais Arkane, qui a notamment développé les sagas "Wolfenstein" et "Dishonored" pour Bethesda.

À lire aussi — Les 15 jeux vidéo les plus attendus cet automne

Découvrir plus d'articles sur :