Microsoft teste discrètement un projet permettant de donner à ses utilisateurs le contrôle total sur leurs données en ligne

Microsoft CEO Satya Nadella. Justin Sullivan/Getty Images

  • Microsoft travaille discrètement sur un projet au nom de code "Bali", qui pourrait donner à ses utilisateurs beaucoup plus de contrôle sur leurs données à caractère personnel.
  • Bali a été d’abord repéré par un utilisateur de Twitter, puis des reporters ont déniché le site web de ce qui semblait être le projet.
  • Le site web décrivait Bali comme étant une "nouvelle base de données personnelles qui donne à ses utilisateurs le contrôle de toutes les données collectées sur eux."
  • Lorsque Business Insider a tenté d’aller sur ce site, il a disparu.

Microsoft travaille sur un projet de recherche qui pourrait donner à ses utilisateurs un vaste contrôle sur leurs données personnelles en ligne.

Microsoft a testé l'idée discrètement et aurait même lancé un site beta. Ce projet arrive à un moment où la question de la vie privée est une priorité après une série de scandales l'an dernier,  dont Cambridge Analytica de Facebook, au coeur d’accusations de violation des données personnelles de ses utilisateurs.

Des reporters ont eu vent du projet en premier lieu via un tweet. L’utilisateur de Twitter "Longhorn" a dit ce mercredi : "Microsoft Bali est un projet qui peut supprimer toutes vos connections et toutes les informations de votre compte. Il reste actuellement à l’état de site beta."

La journaliste de ZDNet Mary Jo Foley a par la suite trouvé ce qui ressemblait au site de Bali. Un site accessible uniquement par code, mais que les utilisateurs pouvaient demander. PC Magazine a également visité le site, mais lorsque Business Insider a suivi ce lien, le site web n’a pas réussi à charger.

Foly a noté que la page "A propos" du site du projet Bali se décrivait comme "une nouvelle base de données personnelles" qui donne le contrôle à ses utilisateurs sur les données collectées à leur sujet. La base de données va permettre aux utilisateurs de stocker les données générées par eux-mêmes. Cela va leur permettre de visualiser, contrôler, gérer et partager et monétiser leurs données.

Le site a également évoqué le concept de "vie privée inversée" — le fait que quelqu’un ait accès à vos données en ligne, mais vous non — expression apparue dans un papier publié par des chercheurs Microsoft en 2014.

Contacté par Business Insider, Microsoft n'a pour le moment pas fait de commentaire.

Version originale : Business Insider/Isobel Asher Hamilton

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce qu'il faut attendre du CES 2019 à Las Vegas, le plus grand sommet tech de l'année

VIDEO: Comment survivre à une morsure de serpent