Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Microsoft veut racheter TikTok après que Trump a menacé d'interdire l'application aux États-Unis

Microsoft veut racheter TikTok après que Trump a menacé d'interdire l'application aux États-Unis
© Jakub Porzycki/NurPhoto/Getty Images

Microsoft a annoncé dimanche 2 août être toujours en discussion pour acquérir les opérations américaines de l'application vidéo TikTok. L'entreprise a déclaré dans un communiqué qu'elle prévoit de terminer ces "discussions" avec la société mère de l'application, ByteDance, "au plus tard le 15 septembre 2020". Cette annonce intervient après que le président américain Donald Trump a déclaré aux journalistes à bord d'Air Force One que son administration allait interdire l'application chinoise en invoquant des problèmes de sécurité, ce qui a suscité une inquiétude et une panique généralisées parmi les créateurs du populaire réseau social.

Selon un article des journalistes accrédités à la Maison Blanche publié vendredi, Donald Trump a affirmé qu'il avait "le pouvoir" d'interdire TikTok "avec un ordre exécutif ou autre" (qui équivaut à un décret présidentiel en France). Cependant, on ne sait pas clairement de quelle autorité il dispose pour interdire complètement l'application aux États-Unis. Selon le communiqué, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, s'est entretenu avec Donald Trump et poursuivra ses efforts pour acheter TikTok aux États-Unis.

"Microsoft comprend pleinement l'importance de répondre aux préoccupations du président", est-il écrit dans le communiqué. "L'entreprise s'engage à acquérir TikTok sous réserve d'une évaluation complète de la sécurité et devra apporter des bénéfices économiques aux États-Unis, y compris au Trésor américain."

TikTok appartient à l'entreprise de la tech ByteDance, une société chinoise dont le siège est à Pékin.

"Les discussions avec ByteDance s'appuieront sur une notification faite par Microsoft et ByteDance au Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis (CFIUS)", a écrit Microsoft dans sa déclaration.

"Les deux sociétés ont fait part de leur intention d'étudier une proposition préliminaire qui impliquerait l'achat du service TikTok aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande et qui aboutirait à ce que Microsoft possède et exploite TikTok sur ces marchés", a poursuivi la société, ajoutant qu'elle pourrait inviter d'autres investisseurs américains "sur une base minoritaire".

Les données seraient transférées aux États-Unis

Avec le succès grandissant de l'application, les responsables américains se sont inquiétés des liens de l'application avec la Chine et de l'accès du gouvernement étranger aux données des utilisateurs et à la modération du contenu.

Si Microsoft devait racheter TikTok aux États-Unis, la société a déclaré qu'elle "veillerait à ce que toutes les données privées des utilisateurs américains de TikTok soient transférées et restent aux États-Unis".

"Dans la mesure où ces données sont actuellement stockées ou sauvegardées en dehors des États-Unis, Microsoft s'assurerait que ces données sont supprimées des serveurs en dehors du pays après leur transfert", a déclaré l'entreprise dans le communiqué.

La société a continué en disant que les discussions sont encore au stade "préliminaire" et qu'"il n'y a aucune garantie qu'une transaction impliquant Microsoft aura lieu".

Version originale : Lauren Frias/Business Insider. Traduit de l'anglais par Albane Guichard.

À lire aussi — TikTok va publier le code de son algorithme très convoité et déclare la guerre à Facebook

Découvrir plus d'articles sur :