Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La nouvelle version de Windows 10 ne permet pas de choisir Google comme moteur de recherche par défaut

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La nouvelle version de Windows 10 ne permet pas de choisir Google comme moteur de recherche par défaut
© Microsoft

La version allégée de Windows 10 développée par Microsoft est un peu moins flexible que prévu.

Sur la page FAQ de Windows 10 S, la nouvelle version allégée de Windows 10, Microsoft annonce que le navigateur Edge sera celui défini par défaut dans le nouveau système d'exploitation.

On le savait déjà, puisque l'une des spécificités de la version "allégée" de Windows 10 S est qu'elle n'exécute que des applis disponibles sur le Windows store. Et à l'heure actuelle, aucun autre des grands navigateurs n'est disponible dans le Windows store.

Mais ce qui n'était toutefois pas précisé, c'est que ni Edge ni Internet Explorer (l'ancien navigateur de Microsoft) vous permettent de changer de moteur de recherche par défaut sous Windows 10 S. Comme le remarque LaptopMag, cela signifie que vous serez renvoyé(e) sur Bing — le moteur de recherche de Microsoft — à chaque fois que vous effectuerez une recherche depuis la barre d'adresse, sans autre moyen de passer par Google, DuckDuckGo, ou tout autre rival, que d'aller directement sur leurs sites respectifs.

Microsoft

Sous le Windows 10 standard, vous pouvez aller chercher dans les menus de réglages de Edge pour changer le moteur de recherche par défaut.

Par ailleurs, on peut lire sur la page FAQ que même si vous arrivez à télécharger un autre navigateur depuis le Windows store, Edge "restera celui par défaut si, par exemple, vous ouvrez un fichier .htm". Autrement dit, quand vous ouvrez un lien depuis un email, une appli de chat ou toute autre chose qui se trouve sur votre ordinateur fonctionnant sous Windows 10 S, ce lien s'ouvrira à chaque fois dans Edge.

Microsoft a des raisons de faire cela: les principales idées que le géant tech veut véhiculer avec Windows 10 S sont la sécurité et la simplicité, en se focalisant notamment sur un usage dans les écoles. La manière la plus facile de faire cela, selon lui, c'est de mettre au premier plan de son système d'exploitation les services qu'il peut directement contrôler. Faire en sorte que plus de monde utilise ses services n'est sans doute pas une mauvaise chose non plus.

Mais du point de vue du consommateur, proscrire certains usages vient contredire la flexibilité offerte par le Windows 10 standard. Pendant longtemps, Bing a été moins populaire que Google, même s'il s'est intégré plus étroitement avec Windows 10.

Jeff Dunn/Business Insider

Il est intéressant de rappeler que Microsoft a déjà essayé d'attirer plus d'utilisateurs vers Bing. En 2014, il a lancé une édition de son système d'exploitation "Windows 8.1 avec Bing", qui avait pour objectif de faire baisser le prix du matériel, tout comme le Windows 10 S aujourd'hui.

En théorie, rien n'empêche Google ni Mozilla de proposer leurs navigateurs dans le Windows store. Et si vous voulez vraiment éviter d'utiliser Bing, vous pouvez toujours créer un raccourci vers Google ou tout autre moteur de recherche.

Par ailleurs, ce type de mesure n'est pas sans précédent: sur son système d'exploitation Chrome, Google a mis Chrome comme navigateur par défaut (mais vous laisse changer les moteurs de recherche par défaut), tandis qu'Apple fait de même avec Safari sur iOS.

Mais ceux qui s'intéressent au nouveau Surface de Microsoft devraient se rappeler que Windows 10 S souhaite vraiment que vous utilisiez les services de Microsoft, et que cette version allégée est davantage destinée aux écoles qu'aux professionnels ou gros utilisateurs de PC, un peu comme l'est le système d'exploitation Chrome de Google.

Sachez également que les écoles peuvent mettre à jour gratuitement leurs ordinateurs fonctionnant sous Windows 10 S et obtenir la version professionnelle de Windows 10. Les détenteurs d'ordinateurs portables Surface peuvent faire de même jusqu'à la fin de l'année — même si cela peut rendre l'ordinateur moins performant. Pour tous les autres cas, cette mise à jour coûtera 49 dollars.

Microsoft n'a pas immédiatement répondu à la demande d'interview de Business Insider US.

Version originale: Jeff Dunn/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :