Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les millennials savent exactement pourquoi ils choisissent une banque — et leurs raisons sont différentes de celles de leurs parents

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les millennials savent exactement pourquoi ils choisissent une banque — et leurs raisons sont différentes de celles de leurs parents
© YouTube/FilmIsNow Movie Trailers International

Les jeunes d'aujourd'hui sont bien différents de leurs parents lorsqu'il s'agit de choisir leur banque.

Le cabinet Deloitte a dévoilé cette semaine les résultats de son étude annuelle sur les relations entre les banques et les clients.

L'objectif de cette enquête, menée en juin 2017, est "de mesurer l'évolution de l'expérience client et de mettre en lumière des leviers d'actions pour améliorer la situation", précise le cabinet d'audit et de conseil.

L'enquête se focalise sur les raisons de choix de la banque principale et compare notamment celles listées par l'ensemble des clients et celles citées par les millennials — la génération des 18-35 ans.

Et les résultats sont bien différents. La première raison citée par les millennials est "il s'agit de la banque de mon/ma conjointe ou de mes parents" (32%), alors que pour l'ensemble de la population, il s'agit de la proximité de l'agence près du domicile (29%).

Chez les millennials, la proximité de l'agence près du lieu d'habitation ne vient qu'en 4e position dans les raisons de choix de la banque principale, après la recommendation d'un proche (22%) et "quelqu'un d'autre a choisi pour moi depuis mon enfance" (22%).

"C'est la notion du peer-to-peer qui prévaut", a ainsi commenté Alexandre David, associé chez Deloitte, lors de la présentation de l'étude jeudi 7 septembre 2017.

Cette tranche d'âge constitue une catégorie de clients à ne pas négliger pour les banques. "C'est le moment où ils ont leur première expérience bancaire et où les banques peuvent les fidéliser", a indiqué Alexandre David. En effet, cela peut être pour financer leurs études ou faire un séjour prolongé à l'étranger par exemple.

Pour réaliser cette étude, 3304 clients particuliers de banques françaises — de tous types (classiques, mutualistes, en ligne et la seule banque publique en France qui est la Banque Postale) — ont répondu à un questionnaire en ligne.

Découvrir plus d'articles sur :