Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'écologiste Nicolas Hulot arrive au gouvernement — les investisseurs fuient l'action EDF qui avait bondi la veille

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'écologiste Nicolas Hulot arrive au gouvernement — les investisseurs fuient l'action EDF qui avait bondi la veille

L'entrée en fonction d'Edouard Philippe — ancien directeur des affaires publiques chez Areva — au poste de Premier ministre lundi avait ravi les investisseurs d'EDF, dont le cours avait grimpé hier mardi 16 mai de plus de 6%.

Mais ils ont changé d'état d'esprit en moins de 48 heures.

L'arrivée de l'écologiste Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition Ecologique et Solidaire a eu un impact négatif sur l'action EDF, qui perdu 6,13% à 8,888 euros vers 17h19, selon Reuters. Il s'agit de la plus forte baisse du SBF 120 (-1,64%).

Le titre ne perdait pourtant que 2,5% seulement avant l'annonce de l'entrée au gouvernement de Nicolas Hulot.

"Il y a la crainte d'une ligne écologique plus stricte étant donné l'attachement historique et le combat mené par Hulot sur l'écologie", a déclaré à Reuters Andréa Tueni, analyste marchés chez Saxo Banque.

Interviewé par Libération, Nicolas Hulot évoquait en avril dernier la nécessité de "repositionner EDF (...) dans une trajectoire compatible avec celle de la transition énergétique".

Il avait notamment déclaré:

"Alors que partout ailleurs la transition énergétique s'accélère, EDF se rapproche d'Areva, surinvestit dans des projets nucléaires coûteux comme Hinkley Point (Royaume-Uni) et n'investit pas suffisamment dans les énergies renouvelables."

Découvrir plus d'articles sur :