Un membre haut placé de l'Administration Trump dit qu'il existe un mouvement de résistance secret contre le président au sein de la Maison-Blanche

Evan Vucci/AP

  • Le New York Times a publié mercredi 5 septembre 2018 une tribune écrite par une personne qui se présente comme "un membre officiel haut placé de l'Administration Trump", qui dit qu'il existe un "mouvement de résistance silencieux" au sein de la Maison-Blanche. 
  • Le représentant critique le président Donald Trump sur tout, de son approche en affaires et sa politique étrangère à ses sentiments concernant le sénateur John McCain récemment décédé. 
  • "Cela peut paraître un maigre réconfort en cette période chaotique, mais les Américains doivent savoir qu'il y a des adultes à la Maison-Blanche", a écrit cette personne. 

Le New York Times a publié mercredi 5 septembre 2018 une tribune écrite par une personne qui se présente comme "un membre officiel haut placé de l'Administration Trump", qui dit qu'il existe un "mouvement de résistance silencieux" au sein de la Maison-Blanche. 

"De nombreux représentants haut placés au sein de sa propre administration travaillent consciencieusement de l'intérieur pour contrecarrer des parties de son programme et ses pires penchants", a écrit le représentant anonyme au sujet du président Donald Trump. "Je le sais. Je suis l'une de ces personnes."

Le représentant continue en disant que ce groupe ne relève pas des politiques de "'résistance' populaire de la gauche" et est fier de beaucoup de réussites de l'administration, ajoutant que plusieurs mesures "ont déjà rendu l'Amérique plus sûre et plus prospère." 

Mais ce groupe de représentants officiels s'inquiète du comportement de Donald Trump et de sa nature "impétueuse" et s'est promis de faire ce qu'il pouvait pour "préserver nos institutions démocratiques", a écrit la personne. Celle-ci a aussi dit que Donald Trump "se lance dans des diatribes répétitives" pendant les réunions et que son "impulsivité" conduit à des décisions irresponsables sur lesquelles il faut constamment revenir. 

Le représentant a critiqué Donald Trump sur tout, de son approche en affaires et sa politique étrangère à ses sentiments concernant le sénateur John McCain, récemment décédé. 

"Nous pensons que notre premier devoir est envers ce pays, et le président continue d'agir d'une manière qui est néfaste pour le bien-être de notre république", a écrit le représentant officiel. 

La personne a affirmé que Donald Trump allait à l'encontre des idéaux fondamentaux de l'Amérique, en disant que des gens au sein du gouvernement "travaillaient pour isoler leurs opérations de ses caprices." 

La tribune indique que beaucoup au sein du personnel de la Maison-Blanche sont des "héros méconnus", qui s'opposent au "comportement imprévisible" de Donald Trump, même s'ils sont dénigrés par les médias. 

"Cela peut paraître un maigre réconfort en cette période chaotique, mais les Américains doivent savoir qu'il y a des adultes à la Maison-Blanche", a écrit cette personne. "Nous sommes totalement conscients de ce qui est en train de se passer. Et nous essayons de faire ce qui est juste, même quand Donald Trump ne le fait pas." 

Le représentant a aussi dit qu'à un moment, on avait "chuchoté" au sein du Cabinet de recourir au 25e Amendement pour destituer Donald Trump de ses fonctions, mais cette idée a finalement été abandonnée, car "personne ne voulait précipiter une crise constitutionnelle". 

Le New York Times fait référence à l'auteur en utilisant le pronom "il" dans un tweet, ce qui pourrait indiquer que l'auteur est un homme. Mais Danielle Rhoades Ha, vice-présidente de la communication au New York Times a dit à Business Insider US qu'il s'agissait d'une erreur. 

"Les rédacteurs les plus expérimentés de la rubrique opinion connaissent l'identité de cette personne, comme nous l'avons indiqué dans notre note du rédacteur en chef", a dit Danielle Ha via email. "Le tweet a été rédigé par quelqu'un qui ne connaît pas l'identité de l'auteur, ni son genre, donc l'utilisation du pronom "il" était une erreur."

La Maison-Blanche n'a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de Business Insider US. 

La tribune a été publiée alors que Donald Trump et d'autres au sein de son administration réagissent au nouveau livre du journaliste Bob Woodward intitulé "Fear", sorti ce mardi et et qui contient des affirmations explosives selon lesquelles plusieurs représentants haut placés de l'Administration Trump auraient critiqué à plusieurs reprises le président et se seraient opposés à ses souhaits. 

Donald Trump a décrit cet ouvrage comme une œuvre de fiction, alors que de nombreux médias ont parlé d'une "chasse aux sorcières" des personnes au sein de l'Administration qui auraient parlé avec Woodward. 

Pour lire la tribune parue dans le New York Times, cliquez ici. 

Version originale: John Haltiwanger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Taxify se lance dans les trottinettes et choisit Paris pour ouvrir la nouvelle ligne de front avec Uber

VIDEO: Ce bras robotique ultrasensible est peut-être votre prochain collègue — il peut appréhender la moindre collision