Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Des astronomes ont détecté 'd'étranges signaux' qui pourraient venir d'une étoile à 11 années-lumière de nous

Des astronomes ont détecté 'd'étranges signaux' qui pourraient venir d'une étoile à 11 années-lumière de nous
© The Arecibo Radio Telescope began collecting data for SETI in 1999. Uploaded to Wikipedia by File Upload Bot (Magnus Manske)

Des astronomes disent avoir détecté "d'étranges signaux" venant d'une petite étoile peu lumineuse située à 11 années-lumière de la Terre.

Les chercheurs ont relevé de mystérieux signaux le 12 mai dernier à l'aide du Arecibo Observatory, qui est un immense télescope radio construit à l'intérieur d'un gouffre portoricain.

Les signaux radio semblent venir de Ross 128, étoile naine rouge qui n'a pas de planètes connues et émet environ 2800 fois moins de lumière que le soleil. Abel Méndez, un astrobiologiste de l'Université de Porto Rico à Arecibo, dit que l'étoile a été observée pendant dix minutes, un temps durant lequel ils ont perçu ce signal "presque périodique".

Méndez dit qu'il est très peu vraisemblable que ce soit l'oeuvre d'une vie extraterrestre intelligente, mais ajoute que la possibilité ne peut encore être écartée.

"Les groupes SETI [Search for Extraterrestrial Intelligence] ont connaissance de ces signaux," écrit Méndez dans un mail à Business Insider.

Les explications à ces 'très étranges' signaux

Bien qu'Arecibo est reconnue pour ses efforts en recherche de signaux venant d'aliens, elle est aussi réputée pour chercher les galaxies distantes et repérer les astéroïdes proches de la Terre.

Méndez pense que le signal viendrait probablement de quelque chose que des humains auraient envoyés dans l'espace, un satellite peut-être, qui est passé à des milliers de kilomètres au dessus de nos têtes.

"Le champ d'observation d'Arecibo est assez large pour qu'il y ait une possibilité que les signaux soient causés non par l'étoile mais par un autre objet dans la même ligne de mire," dit Méndez ajoutant que "certains satellites de communication transmettent les mêmes fréquences qu'ils ont observé."

Pourtant, dans une publication de blog le 12 juillet dernier à propos de Ross 128, il écrit que "nous n'avons jamais vu des satellites émettre des éclats pareils" et avait qualifié les signaux de "très étranges".

Wiessinger

Une autre explication possible serait un éclat de lumière stellaire, ou une explosion d'énergie venant de la surface de l'étoile. De tels éclats venant du soleil voyagent à la vitesse de la lumière, émettent des signaux radio puissants et peuvent perturber les satellites et les communications sur Terre, ainsi que mettre en danger les astronautes.

Les éruptions solaires peuvent aussi être poursuivies par des expulsions de masse coronaire qui bougent plus lentement mais qui sont plus énergiques. Elles provoquent un déluge de particules solaires qui peuvent déformer le champ magnétique de notre planète, générer des tempêtes géomagnétiques ainsi que paralyser les réseaux électriques et griller les appareils électroniques.

Revenons en à Ross 128

Pour voir si les signaux sont toujours là, Méndez dit qu'Arecibo va encore examiner plusieurs fois Ross 128 et ses alentours, à partir du 16 juillet.

"Ce sera une réussite de retrouver le signal" là où l'étoile se trouve et non dans ses environs, dit-il. "Si on ne capte pas le signal à nouveau, le mystère s'épaissit."

Liu Xu / Xinhua via AP

Méndez écrit sur son blog que d'autres télescopes radio ne seraient pas assez sensibles pour capter les signaux, à une exception près: le monstrueux Radiotélescope sphérique de cinq cents mètres d'ouverture (FAST) chinois.

Mais le FAST n'est pas opérationnel pour le moment, puisqu'il est en train d'être ajusté et Méndez dit qu'il ne sait pas quand il sera de nouveau.

Seth Shostak, un astronome à l'Institut SETI, confirme que le groupe "est au courant des signaux" et pourrait utiliser son puissant Allen Telescope Array en Californie "pour les étudier."

"Il y a en réalité de bonnes chances que ça soit des interférences extraterrestres. Ça a toujours été le cas," écrit Shostak dans un mail à Business Insider.

En ce moment, il n'y a vraiment qu'un seul signal convaincant venant de l'espace qui pourrait venir d'aliens: "Le signal WOW," dit Shostak."Et celui-là reste encore inexplicable."

Version originale: Dave Mosher/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :