Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les radiations cosmiques sont un obstacle important à l'exploration spatiale — la NASA lance une campagne pour concevoir un bouclier inspiré des origami

Les radiations cosmiques sont un obstacle important à l'exploration spatiale — la NASA lance une campagne pour concevoir un bouclier inspiré des origami
© com/SpaceX

Si l'on souhaite un jour "coloniser" la planète Mars comme l'a dit l'entrepreneur Elon Musk, il faudra — entre autres — trouver un moyen de se protéger des radiations cosmiques qui y sont très élevées.

Le champ magnétique terrestre nous protège des radiations jusqu'à une certaine distance de la Terre, mais si l'on s'en éloigne trop pour voyager vers des planètes lointaines notamment, notre corps y sera nécessairement exposées.

Une exposition prolongée aux radiations cosmiques peut endommager l'ADN et provoquer des cancers. Et une récente étude citée par Business Insider US montre que le risque de cancer sur Mars est deux fois plus élevé qu'on ne l'avait imaginé.

La Nasa cherche donc à fabriquer un bouclier anti-radiation inspiré de la technique des origami pour protéger les futurs vaisseaux spatiaux et astronautes qui voyageront loin dans l'espace, et notamment pour aller sur Mars, rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Elle vient de lancer ce mercredi 26 juillet 2017 une campagne ouverte au public sur le site Freelancer, dont le fondateur Matt Barie a déclaré:

"La théorie est qu'il y a beaucoup de personnes expertes en techniques de pliage ou en origami et [la NASA] veut trouver un moyen très efficace de réaliser un bouclier anti-radiation. La NASA veut quelque chose de suffisamment compact pour que lorsque vous atterrissez sur une planète, le bouclier puisse s'étendre et offrir une protection maximale contre les radiations."

Pourquoi l'origami, cet art japonais où l'on multiplie les pliages de papier tout en dissimulant la structure initiale? Selon Robert J. Lang, expert mondial en origami et ancien scientifique de la NASA cité par The Guardian, cela n'a rien de surprenant:

"L'origami est une solution naturelle pour de nombreux problèmes de déploiement dans l'espace, et la NASA a déjà travaillé avec des artistes d'origami — moi-même et d'autres — pendant des années."

La NASA explique par ailleurs qu'il est bien plus difficile de se protéger du rayonnement cosmique galactique que du rayonnement terrestre "parce qu'il faut une masse de matériau bloquant bien plus importante et que ce rayonnement pénètre bien plus facilement."

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :