Le plus vieux robot de la NASA sur Mars ne donne plus signe de vie — voici pourquoi il y a des chances qu'il soit en train de mourir

Opportunity, le robot fonctionnant à l'énergie solaire de la NASA tente de se protéger d'une tempête de sable sur Mars. NASA/JPL-Caltech/Cornell Univ./Arizona State Univ.

  • Une tempête de sable sévit sur l'ensemble de la planète Mars depuis le mois de juin. 
  • Le rover Opportunity a commencé à hiberner le 10 juin pour se protéger de la tempête, mais il ne s'est pas encore réveillé et n'a pas non plus envoyé de signal à la NASA.
  • Si le robot ne parvient pas à capter assez de lumière du soleil, ses batteries pourraient manquer d'énergie pour alimenter son système de chauffage. 
  • Le froid glacial sur Mars peut endommager les circuits électroniques internes d'Opportunity s'ils ne sont pas maintenus à une température suffisamment chaude.

Une tempête de sable générale sur Mars menace l'avenir d'Opportunity, le rover de la NASA le plus vieux qui circule sur la planète. 

Le véhicule de la taille d'un caddie de golf lancé sur Mars en juin 2003, qui a atterri en janvier 2004, était supposé survivre trois mois. Aujourd'hui, le robot a 15 ans et a parcouru plus qu'un marathon de plusieurs kilomètres autour de la surface de la planète rouge, en utilisant l'énergie solaire.

Mais Opportunity semble actuellement rencontrer des difficultés. 

À cause de la plus longue tempête de sable qui recouvre la planète depuis près de deux mois, Opportunity est en hibernation depuis le 10 juin et n'a pas donné signe de vie.

Les tempêtes de sable surviennent une fois tous les deux ans et enveloppent la planète d'un voile rouge opaque. Mais la NASA a dit que c'était "l'une des plus intenses" jamais enregistrées. 

"C'est la pire tempête qu'Opportunity n'a jamais vue, et nous faisons ce que nous pouvons, nous croisons les doigts et nous espérons le meilleur", a dit Steve Squyres, professeur en astronomie à l'Université Cornell et responsable de la mission Mars Exploration Rover, dans un billet de blog de Planetary Society. 

Pourquoi la tempête de sable met-elle Opportunity en danger?

Mars en 2001, telle qu'elle apparaît généralement (à gauche), et ce à quoi la planète ressemble après une tempête de sable globale (à droite). NASA/JPL-Caltech/MSSS

Cette tempête martienne empêche non seulement aux panneaux solaires d'Opportunity de capter de la lumière, mais couvre également ces derniers de fine poussière. Cet événement à double revers a sévèrement amoindri les capacités du rover à emmagasiner et utiliser de l'énergie électrique.

Le froid est un problème majeur sur Mars, où les températures hivernales peuvent descendre à -70 degrés près de l'équateur. Un tel froid peut faire rétrécir les bouts de métal contenus dans les circuits électroniques et les fissurer. 

De petits boutons conçus dans un matériau nucléaire appelé plutonium-238 permettent de maintenir les circuits d'Opportunity à une température suffisamment chaude. Mais ces matériaux ne dureront pas éternellement et sont déjà bien abimés — ils ne sont donc pas assez chauds pour protéger entièrement les systèmes du rover. Cela signifie qu'Opportunity a toujours besoin d'électricité pour maintenir ses batteries rechargées, alimenter le système de chauffage de ses circuits et communiquer avec la NASA sur Terre.

Vider les batteries à un niveau trop faible pose aussi problème. Plus elles seront inactives, plus elles perdront de leur capacité de stockage électrique. Si la tempête ne s'arrête pas bientôt, et que la poussière martienne continue de s'accumuler sur les panneaux solaires d'Opportunity, la NASA dit qu'il y a des chances pour que ses batteries lâchent, ou que leur charge électrique baisse soudainement.

Si cela se produit, ou que le rover ne peut pas retrouver un bon nombre de ses "modes par défaut", Opportunity rejoindra Spirit — son robot frère quasiment identique. 

Spirit a arrêté de communiquer avec la NASA en mars 2010 lors d'un hiver martien. Les ingénieurs ont tenté de reprendre contact avec Spirit pendant plus d'un an après que ses appels ont cessé (Spirit est probablement maintenant un autre robot mort sur la planète rouge). 

Quelques bonnes nouvelles

Des images de simulation montrant ce que le robot Opportunity de la NASA voit lors d'une tempête de sable martienne couvrant le soleil en juin 2018. NASA/JPL-Caltech/TAMU

Dans un communiqué de presse publié le 16 août dernier, la NASA a dit que "l'on peut rester optimiste", car la tempête semble s'être calmée. Cela pourrait signifier qu'il y a assez de lumière du soleil pouvait être captée par les panneaux solaires d'Opportunity afin que le rover puisse recharger ses batteries et renvoyer un signe de vie sur Terre. 

L'agence a également dit que les batteries étaient dans un état de fonctionnement "relativement bon" avant la tempête. Il est donc "probable qu'il n'y ait pas trop de dégradation". Les tempêtes de sable contribuent aussi à réchauffer l'environnement. Cela peut donc permettre à Opportunity de pallier le froid qui nuit à ses circuits électriques.

Néanmoins, Opportunity n'est "pas au bout de ses peines", à l'heure actuelle. Un porte-parole de la NASA a dit à Business Insider US qu'il n'y avait "pas de mise à jour" du statut du rover, ce qui signifie que l'agence n'a pas encore de ses nouvelles.

C'est l'une des plus longues périodes où un robot à énergie solaire a hiberné sur Mars afin de préserver son énergie. Opportunity a déjà repoussé sa durée de vie programmée à une décennie et demi — et ça ne le rajeunit pas. 

"Même si les ingénieurs reçoivent des nouvelles d'Opportunity, il y a une réelle possibilité pour que le rover ne soit plus le même", a dit la NASA. "Personne ne sait pas comment le rover se porte, tant qu'il ne nous donne pas de nouvelles". 

Version originale: Dave Mosher/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La NASA s'apprête à lancer une sonde à 1,5 Md$ pour 'toucher le soleil' et étudier la mystérieuse atmosphère ardente de notre étoile

VIDEO: Voici pourquoi l'abus d'alcool provoque des trous noirs