Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Netflix a payé seulement un demi-million d'euros d'impôts en France en 2019

Netflix a payé seulement un demi-million d'euros d'impôts en France en 2019
© Phil Barker/Future Publishing via Getty Images

Netflix est devenu très populaire, aux États-Unis comme en France. Ce qui permet à la plateforme de streaming, riche de plus de 6 millions d'abonnés dans l'Hexagone en 2019, d'engendrer d'importants revenus. Mais sur l'ensemble de ses recettes et bénéfices réalisés sur le territoire, le groupe américain ne paye qu'une modique somme d'impôts. Il a ainsi versé au fisc français seulement 564 174 euros en 2019, selon Capital. Un montant qui correspond à la charge d'impôt sur les bénéfices inscrite dans les comptes de ses filiales françaises.

Cela s'explique simplement par le fait que Netflix déclare ses revenus tirés des abonnements aux Pays-Bas, où l'entreprise bénéficie d'une moindre imposition. Quand les utilisateurs français s'abonnent, ils souscrivent en fait un contrat auprès d'une entité néerlandaise, Netflix International BV. La plateforme possède bien des filiales françaises — trois au total — mais pour s'occuper du marketing et de la production de films et de séries. Le chiffre d'affaires de ces entités correspond uniquement à des prestations refacturées au groupe Netflix.

La plateforme verserait 25 M€ si elle déclarait tous ses revenus dans l'Hexagone

Résultat, la société californienne ne déclare que 26 millions d'euros de revenus en France, alors que ceux-ci devraient se monter à 800 millions d'euros au total, selon les estimations de Capital, qui se basent sur les 6,7 millions d'abonnés annoncés par Netflix en janvier 2020 et l'offre milieu de gamme du géant du streaming à 11,99 euros par mois. La plateforme dirigée par Reed Hastings devrait ainsi dégager 80 millions d'euros de bénéfices, en appliquant sa marge avant impôt globale de 10%, pour verser en bout de ligne 25 millions d'euros d'impôts sur les bénéfices au fisc français, à raison d'un taux de 33,3% pour l'impôt sur les sociétés.

En France, Netflix paye sinon la TVA à 20% sur les services en ligne et verse au Centre national du cinéma (CNC) une taxe de 5,15% sur son chiffre d'affaires, rappelle Capital. La future loi sur l'audiovisuel contraindra de plus le groupe à investir 25% de ses recettes hexagonales dans des productions européennes et françaises.

À lire aussi — Une offre regroupe la nouvelle chaîne Téléfoot et Netflix pour 29,90€ par mois

Découvrir plus d'articles sur :