Le stand Netflix à Comic Con International, San Diego, le 19 juillet 2017. REUTERS/Mike Blake

Netflix vient de racheter l'éditeur de comics Millarworld, a annoncé l'entreprise américaine dans un communiqué ce lundi 7 août 2017.

C'est la toute première acquisition de Netflix, qui compte de 100 millions d'abonnés dans le monde à son service de vidéo à la demande par abonnement. 

Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé. Elle rappelle l'acquisition des studios Marvel par Disney en 2009 pour 4 milliards de dollars.

Millarworld est une maison d'édition fondée par le scénariste Mark Millar, qui a notamment créé les comics "Kick-Ass" (dont un film a été adapté en 2010), "Kingsman" ou encore "Civil War". 

"En huit années passées chez Marvel, il a développé des comics et des arcs narratifs qui ont inspiré les films 'Avengers', 'Captain America: Civil War' et "Logan (Wolverine)" qui ont ensemble rapporté plus de 3 milliards de dollars de revenus au box-office", souligne le communiqué de Netflix.

Mark Millar et ses équipes vont travailler main dans la main avec le géant américain pour adapter les histoires existantes mais aussi en créer de nouvelles. 

Continuer d'exploiter le filon des super-héros

Avec cette acquisition, Netflix aura le droit d'adapter en dessins animés, séries et films tous les super-héros et univers créés par Millarworld. 

Dans l'univers des fans de comics, Mark Millar a la réputation d'avoir créé des oeuvres dans le but qu'elles soient rachetées et adaptées

De son côté, Netflix a bien compris que les super-héros étaient un business lucratif. On ne compte plus les blockbusters de Marvel et DC qui se battent pour occuper le sommet du box-office au cinéma. Même chose dans le paysage des séries : voilà quatre ans que Disney adapte "Marvel's Agents of SHIELD" sur la chaîne américaine ABC, tandis que la CW compte plusieurs série de super-héros à son actif ("DC's Legends of Tomorrow", "Flash", "Arrow").

Après avoir adapté "Jessica Jones", "Luke Cage", "Daredevil" et "Iron Fist", Netflix trouve dans l'univers de Millar une base riche dans laquelle aller piocher pour étendre un maximum son catalogue, et se démarquer des plateformes de SVOD américaines concurrentes Amazon Prime Video et Hulu. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les gens regardent Netflix de plus en plus longtemps sur leur téléphone — la plateforme envisage un changement radical pour leur plaire

VIDEO: Cet astronaute amateur construit ses propres fusées pour prouver que la Terre est plate