Netflix ne devrait pas être trop effrayé par l'arrivée de Disney+ aux États-Unis

Netflix ne devrait pas être trop effrayé par l'arrivée de Disney+ aux États-Unis

Les gens peuvent s'abonner à Disney+ en complément en raison de son prix peu élevé. Disney

Disney a déjà gagné une bataille avec sa future plateforme de streaming, réunissant des contenus Marvel, "Star Wars", Pixar et d'autres franchises incontournables. Une étude d'UBS Evidence Lab révèle que beaucoup de gens aux Etats-Unis connaissent déjà Disney+, alors même que le service n'est pas encore commercialisé. Mais, heureusement pour les concurrents de Disney, comme Netflix, la plupart d'entre eux semblent également peu susceptibles d'abandonner leurs abonnements à des services vidéo existants s'ils s'abonnaient à Disney+ à son lancement, le 12 novembre aux États-Unis, selon un sondage mené auprès de 1 000 consommateurs américains du 12 au 14 août. La plateforme de streaming n'est pas attendue avant 2020 en France.

Avant la convention des fans D23, qui a eu lieu au mois d'août et durant laquelle Disney a fait la promotion de sa plateforme de streaming, 79% des personnes interrogées ont déclaré connaître Disney+, et 43% ont déclaré qu'elles étaient susceptibles de s'abonner au service de streaming. Ceux qui ont dit être susceptibles d'y souscrire étaient plus jeunes, âgés de 18 à 34 ans, et de sexe masculin. Disney espère réunir 20 à 30 millions d'abonnés à Disney+ aux États-Unis, d'ici 2024.

La société a présenté Disney+ comme une offre familiale qui comprendra de nouveaux programmes issus des univers de "Star Wars", Marvel et Pixar, tels que "The Mandalorian", "Hawkeye" et "Forky Ask a Question" (le personnage Fourchette du film "Toy Story 4"), ainsi que des films originaux de Disney, dont "La Belle et le Clochard", et des programmes Disney Channel comme une nouvelle série "High School Musical" et un reboot de "Lizzie McGuire".

A lire aussi — Kit Harington de 'Game of Thrones' va rejoindre l'univers Marvel avec un rôle dans le film 'The Eternals'

Le plus gros avantage du géant des médias — qui entre dans la bataille du streaming près d'une décennie après Netflix, Amazon Prime Video et Hulu (désormais contrôlé par Disney) — est le nombre de fans de ses marques à travers le monde. Ils ne connaissent peut-être pas encore Disney+, mais ils connaissent probablement Marvel ou "Star Wars", qui sont deux des franchises de divertissement les plus populaires au monde, ou ont grandi en regardant des films Disney. 

Les analystes de Morgan Stanley avaient précédemment estimé que Disney n'aurait à dépenser qu'un petit budget marketing pour faire décoller Disney+ en 2020, qui sera sa première année complète, comme Netflix le ferait lui cette année.

Disney+, une plateforme en complément plus qu'une plateforme principale

Mais cela ne veut pas dire que Netflix devrait s'inquiéter de voir ses 60 millions d'abonnés américains volés par Disney+. Le sondage d'UBS a également révélé que 67 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles ne résilieraient aucun de leurs services vidéo existants si elles s'abonnaient à Disney+. Parmi ceux qui ont également déclaré qu'ils étaient susceptibles de s'inscrire à Disney+, 43 % ont déclaré qu'ils conserveraient tous leurs autres services vidéo.

A lire aussi — Walt Disney sacrifie son bénéfice pour lancer Disney+

Si les gens peuvent envisager Disney+ comme un complément, c'est en raison de son prix. À 7 dollars par mois, il sera moins cher que l'offre d'appel de Netflix et sera deux fois moins cher que le service premium HBO Now. Disney prévoit également aux États-Unis de vendre des abonnements d'un an à prix réduit et de combiner Disney+ avec ses deux autres services de streaming, ESPN Plus et Hulu, pour 13 dollars par mois.

Quant à ceux qui ont répondu qu'ils étaient susceptibles de résilier un abonnement pour s'inscrire à Disney+, 35 % d'entre eux ont dit qu'ils réduiraient les services de télévision payante comme le câble et le satellite. Un autre 33 % a dit qu'il annulerait un abonnement à un service de streaming comme Netflix ou Hulu. Et 19% ont dit qu'ils abandonneraient un réseau de télévision premium comme HBO ou Starz.

Cet article d'Ashley Rodriguez a d'abord été publié sur BI Prime.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tout ce qu’on sait déjà sur Avengers Campus, la future zone Marvel de Disneyland Paris

Les animes pourraient donner un gros avantage à Netflix face à Disney+

  1. Seb

    Est-ce une blague ?
    Netflix est fichu avec ses productions au rabais. La société dépense des fortunes pour du contenu vraiment bas de gamme.
    Ils font quelques coups publicitaires en achetant des exclus qui se revèlent assez médiocres.
    Au niveau mondial, la croissance de Netflix a pris un sacré coup dans l'aile et Netflix perd des abonnés aux USA.

    En face, il y a un catalogue monstrueux de films et séries Disney, Marvel ET Fox. Pour la moitié du prix.

Laisser un commentaire