Publicité

Netflix serait prêt à diffuser certains de ses films plus largement en salles

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Netflix serait prêt à diffuser certains de ses films plus largement en salles
"Army of the Dead". © Netflix
Publicité

Netflix chercherait à diffuser certains de ses films plus largement dans les salles de cinéma. Selon une note d'analyste de la banque JPMorgan, reprise par CNBC ce lundi 30 août, le géant du streaming souhaiterait que "ses films aient un impact culturel plus important", et serait prêt à diffuser ses films en salles plus longtemps. Alors que Netflix propose depuis plusieurs années certains long-métrages dans des salles indépendantes — principalement des films d'auteur en course pour les Oscars, la plateforme a, cette année, diffusé pour la première fois un film dans une chaine de multiplexes américains : le film de zombies "Army of the Dead" proposé sur 600 écrans au total grâce à un partenariat avec Cineworld.

Jusqu'à récemment, les chaînes de multiplexes étaient réticentes à l'idée de proposer des films Netflix dans leurs salles, car elles réclamaient une période d'exclusivité de 90 jours que la plateforme n'était pas prête à accepter. Mais la pandémie de Covid, et ses sorties simultanées en salles et en streaming, a modifié les certitudes des acteurs du secteur. Plusieurs chaînes de cinémas outre-Atlantique ont signé des accords avec les studios hollywoodiens pour réduire leur période d'exclusivité à 45 jours une fois la situation revenue à la normale.

À lire aussi — Netflix et les autres plateformes vont devoir respecter de nouvelles règles en France, voici ce que ça va changer

Une stratégie impossible à appliquer en France

Dans cette nouvelle réalité, Netflix repense sa stratégie, d'après JPMorgan. "La société est en train de déterminer comment promouvoir ses films et le montant à engager pour les dépenses publicitaires, car la plupart des sorties en salles coûteraient 50 millions de dollars voire plus [en publicité sur tous les supports]", note l'analyste Alexia Quadrani. "Une fenêtre d'exploitation trop courte va à l'encontre du but recherché, car il devient difficile de promouvoir un film qui reste peu de temps à l'affiche."

Alors que Netflix produit de plus en plus de films à gros budget avec de nombreuses stars à l'affiche, la plateforme devrait avoir le potentiel de faire venir le public en masse dans les salles. Une telle stratégie de sortie n'est toutefois pas envisageable en France, où la réglementation appelée "chronologie des médias", impose d'attendre entre 15 et 34 mois pour qu'un film sorti au cinéma puisse arriver sur une plateforme de vidéo à la demande par abonnement.

Netflix devrait toutefois prochainement financer des films diffusés au cinéma en France, dans le cadre du nouveau décret qui fixe les obligations des plateformes en matière de financement de la création française.

À lire aussi — Les 23 films hollywoodiens qu'on a hâte de voir ces prochains mois

Découvrir plus d'articles sur :