Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Netflix va lancer 20 nouveaux programmes produits en France en 2020

Netflix va lancer 20 nouveaux programmes produits en France en 2020
© Netflix

2020 sera l'année de l'accélération pour Netflix en France. Ce vendredi 17 janvier, le géant du streaming doit inaugurer son nouveau bureau à Paris, symbole d'une présence accrue en France, pays où la plateforme est présente depuis 2014. Dans une interview au magazine L'Express, en kiosques jeudi 16 janvier, le PDG de l'entreprise, Reed Hastings, a aussi lâché un chiffre qui montre bien l'ampleur de cette montée en puissance.

En 2020, Netflix lancera 20 nouveaux contenus originaux français en plus, alors qu'il en avait lancé, jusqu'à présent, 24 en cinq ans. Certains programmes ont déjà été annoncés, comme l'adaptation moderne d'"Arsène Lupin" avec Omar Sy — actuellement en tournage —, la série musicale "The Eddy" par le réalisateur de "La La Land", Damien Chazelle, qui doit être présentée au festival de Berlin en février, ou encore "Vampire", dont la première saison sera diffusée prochainement. Parmi ces 20 programmes, Netflix comprend inclut aussi les nouvelles saisons de séries déjà lancées, comme "Mortel" ou "Family Business".

A lire aussi — Les films et séries made in France que vous verrez bientôt sur Netflix

"Nous devenons un producteur français majeur et plus seulement une machine à exporter des contenus hollywoodiens", affirme Reed Hastings à L'Express. Celui-ci annonce également que les investissements de la firme dans la création française dépasseront "les 100 millions d'euros en 2020". A titre de comparaison, le groupe France TV a investi, en 2018, 421,3 millions d'euros dans la création audiovisuelle et 60,7 millions dans le cinéma.

6,7 M d'abonnés en France pour Netflix

"Aujourd’hui, avec 6,7 millions d’abonnés dans l’Hexagone et les bonnes performances de certaines productions françaises, à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières, le moment nous est paru opportun d’ouvrir une filiale", justifie Reed Hastings. "Plus le temps passe, plus nos décisions d'investissements seront corrélées au chiffre d'affaire réalisé dans chaque pays."

Sur ce point, Netflix n'aura de toutes façons bientôt plus le choix. Avec la transposition dans le droit français de la directive européenne SMA (service des médias audiovisuels), l'entreprise devra investir au moins 16% de son chiffre d'affaire français dans la production locale. Un montant qui pourrait même atteindre 25%, selon un document du ministère de la Culture que l'AFP a consulté ce mercredi 15 janvier.

Quels genres de programmes Netflix va-t-il financer ? A en croire Damien Couvreur, responsable de la production des séries française de la plateforme, plutôt ceux délaissés par les diffuseurs traditionnels. "Le genre du thriller, du polar, de la comédie familiale se font très bien en France", explique-t-il à L'Express. "Nous, on veut être complémentaires, avec de l'horreur, du fantastique..." Cela se voit déjà avec quelques unes des séries déjà lancées ou prochainement disponibles : "Marianne", "Mortel", "Vampires" qui comportent toutes des éléments de fantastique.

Mais Netflix s'aventure aussi sur des terrains déjà explorés par les autres chaînes. En produisant l'émission de cuisine "C'est du gâteau", ou en adaptant un classique de la littérature comme "Arsène Lupin", par exemple.

Découvrir plus d'articles sur :