Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Neuralink, la société d'Elon Musk, publie une vidéo d'un singe jouant à des jeux vidéo par la pensée

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Le milliardaire Elon Musk possède Neuralink, une entreprise qui se consacre à la fabrication de technologies d'interface neuronale. © Pool/Getty Images

Elon Musk a enfin pu montrer son singe. Neuralink, une société fondée par Elon Musk qui met au point des puces à intelligence artificielle destinées à être insérées dans le cerveau des gens, a publié jeudi une vidéo qui semble montrer un macaque utilisant la technologie pour jouer à des jeux vidéo, dont "Pong". Le patron de Tesla et SpaceX s'est déjà vanté des tests de Neuralink sur des primates, mais c'est la première fois que l'entreprise en expose un. Lors d'une présentation en 2019, Elon Musk avait déclaré que l'entreprise avait permis à un singe de "contrôler un ordinateur avec son cerveau."

En août 2020, l'entreprise a fait une démonstration en direct de la technologie sur un cochon nommé Gertrude. Neuralink affirme que le singe, nommé Pager, a eu une puce implantée dans son cerveau il y a six semaines. Dans la vidéo, on lui a donné une manette reliée à un jeu vidéo dans lequel il déplace un curseur vers un carré coloré. Lorsqu'il réussit à déplacer le curseur, il reçoit un smoothie à la banane par un tube.

À lire aussi — Ce qu'il faut savoir sur Neuralink, l'entreprise d'Elon Musk qui veut placer des micropuces dans le cerveau humain

Pendant que Pager utilise la manette, la puce Neuralink enregistre son activité cérébrale et la renvoie à un ordinateur qui analyse ce que fait son cerveau lorsqu'il bouge sa main. Le joystick est ensuite débranché de la machine, mais le singe continue à contrôler le jeu, les signaux cérébraux étant relayés par les puces Neuralink. En théorie, la même technologie pourrait être utilisée pour permettre aux gens de contrôler des membres synthétiques grâce à un implant cérébral Neuralink. Dans un tweet jeudi, Elon Musk a déclaré que le premier produit Neuralink permettrait aux personnes paralysées de contrôler un smartphone.

Des signaux du cerveau envoyés sans fil

Andrew Jackson, expert en neurosciences et professeur à l'université de Newcastle, a déclaré à Insider que le fait de faire contrôler des jeux vidéo par des primates via des interfaces neuronales n'était pas nouveau — des démonstrations comparables ont été réalisées en 2002 — mais qu'il s'agissait d'un bon test de la technologie.

"Si vous inventez un nouveau télescope, il est logique de le diriger d'abord là où vous savez ce que vous allez voir", a-t-il déclaré. "Ils suivent donc une voie très sensée pour valider leur dispositif. Je suis sûr que celui-ci contribuera à de nouvelles découvertes scientifiques à l'avenir (surtout s'ils le mettent largement à la disposition des scientifiques), ainsi qu'à l'amélioration de la capacité à utiliser des technologies d'interface neuronale existantes pour les personnes paralysées."

Andrew Jackson a ajouté que l'ingénierie du dispositif, étant implanté sans fil dans le crâne de Pager, était une avancée significative.

"Ce qui est définitivement nouveau et innovant, c'est qu'il n'y a pas de câbles qui traversent la peau, et que les signaux du cerveau sont tous envoyés sans fil", a déclaré Andrew Jackson. "Pour moi, c'est là l'avancée, et elle est importante à la fois pour améliorer la sécurité des applications humaines (les câbles à travers la peau sont une voie potentielle d'infection) et pour améliorer le bien-être des animaux utilisés dans les études neuroscientifiques. L'équipe de Neuralink a définitivement fait des progrès à cet égard."

Rylie Green, chercheuse en bio-ingénierie à l'Imperial College de Londres, a également fait l'éloge du bien-être apparent de Pager. "La meilleure chose que je puisse voir de cette vidéo est que le macaque se déplace librement", a-t-elle déclaré. "Il n'y a pas non plus de choses visibles qui lui sont reliées. Je dirais que c'est définitivement un progrès — pas super innovant, mais un beau pas en avant positif."

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Insider

À lire aussi — Selon Elon Musk, un singe peut 'jouer à des jeux vidéo par la pensée' grâce à une puce Neuralink dans son cerveau

Découvrir plus d'articles sur :