Des employés de Nike auraient été licenciés via une présentation PowerPoint

Des employés de Nike ont révélé une culture du travail sexiste et néfaste. Natalie Behring/Getty Images

  • Le New York Times a publié une enquête samedi 28 avril, sur la culture d'entreprise problématique chez Nike. 
  • Plusieurs dirigeants masculins ont quitté la société, ces dernières semaines. Une enquête interne exhaustive d'employées de Nike détaille une kyrielle d'accusations d'actes sexistes et discriminatoires, qui a conduit à une revue des activités des ressources humaines.
  • En été 2016, des personnes auraient été licenciées via un Powerpoint. "Ce n'est absolument pas une pratique courante chez nous", a indiqué KeJuan Wilkins au Times. 

On a déjà entendu parler de licenciements par messages texte, emails ou tweets présidentiels et bien d'autres méthodes douteuses. Apprendre que vous avez été licencié par le biais d'un PowerPoint en est une autre. 

Un article du New York Times, paru ce samedi, relate de nombreux actes de sexisme et de discrimination chez Nike. Un groupe d'employées travaillant pour le géant spécialisé dans les chaussures et les vêtements de sport a interrogé d'autres femmes plus tôt dans l'année, avant de remettre à Mark Parker, le DG de Nike, un ensemble de témoignages, le 5 mars 2018. A la suite de cela, plusieurs dirigeants ont annoncé leur départ et la société a commencé à revoir les activités de ses ressources humaines. 

Julie Creswell, Kevin Draper et Rachel Abras du New York Times ont enquêté davantage sur la culture professionnelle de Nike, et se sont entretenus avec 50 employés et anciens employés. 

L'un des témoignages, provenant de ces différents entretiens, relate la manière dont les employés de Nike ont été licenciés à l'été 2016. À l'époque, Nike avait décidé d'arrêter de produire de l'équipement de golf. D'après The Times, les employés de la division de l'équipement de golf ont assisté à une réunion du département. 

Leurs noms ont été projetés sur un large écran, répartis dans différentes pièces dans lesquelles chaque employé devait se rendre. Certains d'entre eux ont été licenciés, d'après la source du Times. "Cette personne a dit que cela laissait à l'employé le sentiment d'être largué via une présentation PowerPoint", d'après le Times. 

Un porte-parole de Nike, KeJuan Williams, qui a été cité tout au long de l'article, a dit au Times que cette situation était "plus nuancée qu'elle ne le laisse paraître". 

"Ce n'est absolument pas une pratique courante chez nous", a-t-il dit. Durant les licenciements, "nous nous efforçons de traiter chaque employé avec beaucoup de tact". 

Retrouvez l'intégralité de l'enquête du New York Times ici (en anglais)

Version originale: Rachel Premack/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Salesforce a investi 6M$ pour augmenter les salaires des femmes — et a licencié un cadre qui avait franchi 'la ligne grise'

Les toilettes ne sont pas l’endroit le plus sale de votre maison